Ile Maurice: Agressé à coups de pioche, sabre et rondin - Il dit pouvoir identifier ses agresseurs

«J'aurais pu perdre ma vie avec ces agresseurs et heureusement qu'il y avait un passant.» Il avait été admis à l'hôpital SSRN depuis son agression survenue le 22 juin à Grand-Baie.

Cela, après avoir subi des blessures au niveau du cou, de la tête et des mains et ce n'est que vendredi le 3 juillet que cet électricien a pu donner sa version des faits aux enquêteurs de Grand-Baie, en présence de ses avocats Sanjeev Teeluckdharry et Laksh Rampat.

Selon les renseignements, des problèmes de stationnement de voitures liés à la construction de nouveaux bâtiments seraient à l'origine de cette agression. On parle aussi de la dégradation des murs avec de la peinture.

L'électricien explique qu'il se trouvait dans sa cour lorsqu'il a entendu des travailleurs qui proféraient des injures à son encontre. «Ils sont dans la région pour travailler sur deux sites de construction qui se trouvent à quelques 10 à 15 mètres de ma maison et ils étaient trois individus qui se sont mis sur le mur d'enceinte pour m'agresser verbalement,» raconte l'homme en question.

Selon ses dires, il se serait sorti de sa cour pour leur demander une explication quant à leur attitude. «Mais je me suis rendu compte trop tard, qu'ils étaient déjà armés de sabre, de gourdin et de pioche pour m'agresser sauvagement. Grièvement blessé, j'ai crié au secours et c'est grâce à un passant que j'ai eu la vie sauve» poursuit-il.

Ce dernier dit pouvoir identifier ses agresseurs et selon nos recoupements, aucune arrestation n'a été effectuée pour l'heure.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.