Congo-Brazzaville: La poste - Le conseil de régulation appelé à plus de réformes

L'Agence de régulation des postes et des télécommunications électroniques (ARPCE), qui vient de tenir son premier conseil d'administration, entend impulser l'innovation dans le secteur de la poste et la gestion des fréquences.

Une délégation des membres du conseil d'administration de l'ARPCE conduite par son président, M. Akouala, a été reçue, le 6 juillet à Brazzaville, par le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique, Léon Juste Ibombo. Les deux parties ont évoqué les questions liées au développement du secteur de la poste, l'innovation technologie et la régulation des télécoms.

Le secteur de la poste est confronté au défi de l'innovation touchant à tous ses domaines d'activités et l'agence a la mission de veiller en sorte qu'aucune technologie qui arrive dans le pays ne dépasse la réglementation existante déjà en la matière. « Il faut nécessairement que l'agence soit toujours au top pour que les opérateurs ne nous emmènent pas dans une situation où l'exploitation précède la réglementation », a estimé le président du conseil d'administration de l'ARPCE. C'est aussi le chantier en matière de la distribution des fréquences, pour éviter que certains opérateurs détiennent le monopole.

Le conseil de régulation aura, en effet, un rôle à jouer dans l'essor des télécoms électroniques au Congo. En tant qu'organe de décisions et de suivi de l'ARPCE, le conseil délibère, entre autres, sur la politique générale de l'agence ; les plans et les programmes de développement ; le programme d'action et le budget annuel conformément aux objectifs globaux des secteurs régulés ; les comptes, les états financiers annuels et les rapports d'activités ; la régularité des contrats ou convention, y compris les emprunts et la création des antennes départementales.

Le ministre Léon Juste Ibombo a, quant à lui, salué la qualité des hommes d'expérience et des forces de propositions que représentent les membres du conseil d'administration. « Je reste donc confiant sur les perspectives ambitieuses que nous formulons pour l'ARPCE comme rôle majeur pour l'accompagnement et la mise en œuvre de la politique du gouvernement dans le domaine des postes et télécoms électroniques, ce, malgré le contexte de crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19 », a-t- il signifié.

À noter que les membres du conseil d'administration de l'ARPCE ont été nommés en mai dernier par décrets présidentiels, dix ans après la création dudit conseil. Ils ont tenu leur premier conseil le 2 juillet, consacré à l'adoption des textes internes de fonctionnement.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.