Congo-Kinshasa: Distinction - Culpac remet les symboles d'honneur de la paix à Joséphine Lisika

Après sa désignation en qualité d'ambassadrice et servante universelle pour la paix du Culpac le 14 juin, la femme d'affaire Joséphine Lisika Eseko s'est vu décerner le 4 juillet les symboles d'honneur de cette dignité par cette structure internationale œuvrant pour la paix des nations et des continents.

Le Conseil universel pour la paix des nations et des continents (Culpac) a remis, le samedi 4 juillet, les symboles d'honneur à l'ambassadrice et servante universelle pour la paix Joséphine Lisika Eseko. C'était au cours d'une cérémonie sobre organisée à la Cité de la paix dans la commune de Kintambo, siège de cette structure internationale à Kinshasa. Cette rencontre a en fait été la suite de la journée d'information du dimanche 14 juin, jour de la désignation de cette femme en qualité d'ambassadrice et servant universelle pour la paix.

Dans son mot de circonstance, le directeur général du Culpac, Daniel Santu Biko, accompagné du conseil diplomatique patrice Salaga, a rappelé que Joséphine Lisika Eseko a été élevée dans cette dignité au regard de sa générosité, a bienveillance on abnégation, le respect de son semblable sans aucune discrimination et son esprit pacifique et humanitaire.

« Ce titre de noblesse et honorifique que nous lui décernons ce jour est une reconnaissance sur le plan international pour la mission humanitaire et de paix lui destinée, à l'instar d'autres personnalités reconnues dans notre structure... », a souligné le directeur général Daniel Santu Biko, avant d'évoquer la mission de la nouvelle ambassadrice et servante de la paix. « Sa mission est humanitaire et apolitique afin de soutenir les autorités du pays à la base dans les communes de Kasa-Vubu, Ngiri-Ngiri, Bumbu et Selembao pour le maintien de la paix et la salubrité publique », a-t-il dit.

Pour sa part, Daida Moleka, coordonnatrice des femmes internationales pour la paix du Culpac, a lancé un appel à toute femme disposant d'un projet humanitaire de se joindre aux femmes du Conseil pour se mettre au service des autres dans l'amour et la paix. « On ne donne que ce qu'on a. La paix a commencé dans le cœur de Joséphine Lisika, et elle l'a démontré dans sa maison avant de la ressortir dans la société », a-t-elle souligné, avant de remettre les symboles d'honneur à l'heureuse récipiendaire. « Je suis très émue d'être confirmée ambassadrice et servante universelle pour la paix à travers cette cérémonie, c'est une reconnaissance que je dédie à toutes les femmes des communes de Kasa-Vubu, Ngiri-Ngiri, Bumbu et Selembao.

Je remercie Culpac pour la confiance faite à ma personne pour cette mission importante. Et je demande le soutien des femmes de ces communes afin que de lutter contre la violence et les maladies par des actions de salubrité dans le cadre de la vision du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, et son application par le gouverneur de la ville Gentiny Ngobila à travers l'opération Kin Bopeto », a-t-elle déclaré. Ce sont les mots de Joséphine Lisika au cours de cette cérémonie au cours de laquelle elle a été à l'honneur, élevée au rang d'ambassadrice et servante universelle pour la paix.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.