Afrique: Championnat d'Afrique de Karaté - Nardy Bikoka Mbako couronné deux fois

Double champion d'Afrique, l'athlète des Diables rouges est incontestablement le seul karatéka congolais ayant obtenu les meilleurs résultats lors de ces quinze dernières années.

Nardy Bikoka Mbako a toujours eu cette envie de faire les podiums dans les grandes compétitions organisées dans le continent et ailleurs. Les statistiques des championnats d'Afrique organisés de 2005 à 2020 ne lui donnent pas tort. Pas du tout. C'est bien évidemment grâce à son talent que « la Congolaise », l'hymne national du Congo, a retenti deux fois pendant les championnats d'Afrique de karaté de ces quinze dernières années. Grâce à ses exploits, l'athlète avait pu améliorer son rang mondial, se classant d'abord à la 36e place avant de perdre progressivement ce rang suite au manque de participation à des compétitions internationales comme opens et des séries. « Participer à quasiment toutes les compétitions importantes me permettra de reprendre ma place d'avant et de l'améliorer », disait- il.

Nardy Bikoka Mbako a prouvé son talent en glanant la médaille d'or qui l'a consacré pour la première fois champion d'Afrique dans la catégorie des moins de 67 kg en 2014 lors des 15emes championnats d'Afrique qui se sont tenus à Dakar au Sénégal. Le Congolais s'est imposé en finale devant l'Egyptien Mohamed Magdy. Il a réédité cette performance en 2017 à Yaoundé au Cameroun lors des 17e championnats africains. Nardy Bikoka Mbako a cette fois-ci dominé le Tunisien Hmissa Ahmed. Lors des derniers championnats d'Afrique qui se sont tenus cette année au Maroc, le champion congolais n'a pas pu égaler ses performances antérieures, se contentant ainsi de la médaille de bronze. A part lui, aucun Diable rouge n'a glané la médaille d'or ces quinze dernières années mais des médailles d'autres couleurs.

Jean Mayembo s'est contenté de la médaille d'argent lors des 10es championnats d'Afrique organisés en 2005 à Luanda en Angola. Il a été battu en finale par le Botswanais Thabiso Maretlwaneng dans la catégorie des moins de 60 kg. Au cours de la même compétition, Astha Mpemi chez les dames dans la catégorie de +60kg a gagné la médaille d'argent après s'être inclinée devant la Camerounaise Marlyse Nkada. En 2008, lors de la 12e édition à Cotonou au Benin, Innocent Okemba a échoué de justesse en perdant la finale face au Tunisien Montassar Tabben pour se consoler d'une médaille d'argent dans la catégorie de -60kg. Dans la catégorie de +80kg, Willmar Malonga Kiminou avait lui aussi perdu la finale contre le Tunisien Jomaa Mohamed.

Dualde Malonga, l'autre Diable rouge, a connu le même sort en 2012 à Rabat au Maroc. L'opportunité de glaner l'or lui a filé entre les doigts lorsqu'il s'est incliné en finale devant le Marocain Moatassim El Fourazi dans la catégorie de +84 kg. Graphey Bazalé dans la même catégorie avait échoué en finale au cours des 15e championnats d'Afrique de Dakar en 2014 face à l'Egyptien Ossama Mansour dans la même catégorie de + 84kg.

Les autres médaillés congolais de cette période (2005-2020) se sont d'ailleurs contentés de l'essentiel c'est-à-dire la médaille de bronze. En 2020 à Tanger au Maroc, Franck Pacelie Yan Ronson, Michadée Candide Babindamana, Bikounkou Mathurina Juliette Malanda et Fatoumata Diabaté Pembé ont glané la médaille de bronze au kumité par équipe dames. En 2017 au kata individuel, Steven Moukassa a gagné la même médaille et aussi au kata par équipe. Les Congolais ont également glané la médaille de la même couleur au kumité par équipe. En 2014, Aimé Casimir Bounda a remporté la médaille de bronze dans la catégorie de +84kg. En 2012, Roussel Ditoumou et Diego Mez Davy ont respectivement obtenu les médailles de bronze dans les catégories des moins 75 et 84 kg. Au cours de la même compétition, le Congo a ajouté une autre médaille de bronze au kumité par équipe. En 2008 dans la catégorie de -75 kg, Nixon Mboussa a ajouté une autre médaille de bronze au palmarès des karatékas congolais aux championnats d'Afrique.

En 2005, les Diables rouges ont gagné deux fois les médailles de bronze au kata (indivuel et en équipe) puis Princi Kibinza a gagné la seule en individuel dans la catégorie de -65kg.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.