Ile Maurice: Problèmes évoqués au Parlement - Quand harcèlement sexuel, blanchiment d'argent et agression mortelle affectent le volley-ball

Les problèmes entourant trois dirigeants de l'Association mauricienne de volley-ball (AMVB) ont été évoqués au Parlement le mardi 7 juillet par le député travailliste Eshan Juman.

Selon le député rouge, outre le secrétaire-general de l'AMVB, Kaycee Teeroovengadum, qui a pris un congé de l'association en attendant que la cour en Australie statue sur son cas de harcèlement sexuel, deux membres du comité exécutif se sont eux aussi mis en retrait.

Si député et ministre ont évité de mentionner des noms, il était évident qu'ils faisaient allusion à Kaycee Teeroovengadum mais aussi à Soogam Ramkalawon et Jean Michel Dedans, deux membres de l'exécutif dirigeant de cette fédération sportive.

Soogam Ramkalawon répond d'un délit de blanchiment d'argent. Une somme de quelque Rs 1 million dont aussi des devises étrangères avait été découverte dans son coffre-fort, chez lui à Caroline en juillet 2019.

Quant à Jean Michel Dedans qui est garde-chiourme de profession mais aussi vice-président de l'AMVB, il est soupçonné avoir été impliqué dans l'affaire Permes à la prison de la Bastille. Le détenu Cael Permes y avait été retouve, battu à mort.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.