Afrique: France - Une plainte contre une association d'adoption d'enfants étrangers classée sans suite

Le parquet de Paris classe sans suite la plainte déposée le 8 juin dernier par 9 Français contre l'association d'aide à l'adoption Le Rayon de soleil de l'enfant étranger, ainsi qu'une ancienne responsable locale, pour escroquerie et abus de confiance.

Ces personnes affirment que leur adoption s'est faite dans des conditions frauduleuses. Les faits auraient eu lieu entre 1989 et 1996. Pour le parquet, les faits qualifiés d'escroquerie sont prescrits, et ceux de recel d'escroquerie et abus de confiance ne sont pas assez caractérisés.

Maître Noémie Saidi Cottier, membre de l'alliance des avocats pour les droits de l'homme, est l'une des avocates des plaignants. Elle s'étonne que la plainte ait pu être classée sans suite si rapidement. Elle prévoit une réunion avec ses clients dès ce mercredi, et est persuadée qu'ils n'en resteront pas là.

on va pouvoir demander la saisine d'un juge d'instruction dès maintenant. On va le faire cette semaine où dans les jours. [...] On a eu depuis notre dépôt de plainte des parents adoptifs qui se sont rapprochés de nous, des cas d'adoption plus récents donc on va aussi les recevoir. Ils seraient susceptibles de porter d'autres plaintes pour des adoptions illégales au Mali ou ailleurs.

Me Noémie Saidi-Cottier sur plainte pour enfants adoptés

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.