Angola: Le déchargement du navire ukrainien pourrait être coercitif

Lobito — Les 800 tonnes de chinchards, confisquées par les autorités angolaises au navire de pêche ukrainien "Olutorsky", peuvent être déchargées ce mardi, de manière coercitive, après quatre jours de résistance de l'équipage.

A cet effet, une dizaine de camions mobilisés pour le déchargement sont déjà au Port de Lobito, pour transporter la marchandise saisie par les autorités angolaises.

Selon le directeur provincial de l'Agriculture et des Pêches, José Gomes da Silva, l'une des exigences de l'armateur était la réception d'un document du ministère de tutelle pour confirmer le déchargement, malgré l'existence d'un mandat de perquisition délivré par le bureau du procureur général, en raison de la désobéissance du capitaine.

«L'armateur éprouve des difficultés à se conformer à ce qui est stipulé dans la loi, selon laquelle, le poisson capturé pendant la fermeture de la pêche est confisqué par l'État, d'où la nécessité de soumettre la question au procureur général pour traiter cette affaire», a expliqué José Gomes da Silva.

L'ANGOP a également constaté que les actions à bord du navire étaient entravées par son capitaine, avec l'intention de gagner du temps lors des négociations avec les autorités angolaises, puis de se diriger vers Luanda, où se trouve l'armateur.

Lundi, pendant environ six heures, une délégation composée de membres des Services d'enquête criminelle, de l'Administration générale des impôts (AGT), de l'Inspection des pêches, de la Marine, y compris une brigade de police canine, est entrée dans le navire pour faire des enquêtes sur les violations commises par le navire.

Selon le directeur provincial de l'Agriculture et des Pêches, José Gomes da Silva, l'équipage a commis deux infractions: la première liée à la capture de chinchard au cours de la période de prohibition, du 1er juin au 31 août, et la seconde pour falsification de données, car les documents faisaient référence à la capture de «maquereau».

Avec 1250 tonnes de poissons divers, dont 800 de chinchards, le navire de pêche «Olutorsky», avec 90 membres d'équipage, dont des Russes et des Ukrainiens, a été appréhendé avec un autre, Delta Reefer, alors qu'ils s'apprêtaient à effectuer l'opération de transfert du poisson qui irait à la province de Luanda.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.