Madagascar: Prêt bancaire - Le taux d'intérêt réduit de moitié

Malgré l'état d'urgence sanitaire et les risques y afférents, les sociétés peuvent contracter des emprunts avec des taux rassurants.

Rebondir après la crise. C'est dans cette optique que les banques primaires proposent des crédits bancaires adaptés aux entreprises en ce temps de confinement. À l'image de la BNI Madagascar qui vient de réajuster son taux d'intérêt à hauteur de 8% dans l'optique d'assouplir les difficultés de trésorerie frappant de plein fouet les petites et moyennes entreprises présentement. « Les conditions de l'offre ont été pensées de manière à donner aux entreprises le temps de se remettre à flot avant d'entamer le remboursement du prêt », explique Hanta Rakotovao, responsable de la plateforme intégrée PME de la banque.

Le prêt « Miharina » proposé par la banque est destiné aux très petites et moyennes entreprises, clientes ou non de la BNI Madagascar ayant au moins trois ans d'existence et enregistrant un chiffre d'affaires n'excédant pas les cinq milliards d'ariary par an. Comme son nom l'indique, cette offre entend aider les entreprises sélectionnées dans le cadre du programme national Fihariana pour mieux se ressaisir face aux problèmes liés au coronavirus. La contribution des banques dans le cadre du financement des projets et le taux d'intérêt des prêts peuvent aller de 5 à 9% si habituellement le taux d'intérêt des banques primaires oscillent entre 15 et 20%.

Trésorerie

Avec le taux réajusté à 8% et une période de remboursement s'étalant à vingt-quatre mois, le prêt de la banque permet également aux clients de jouir d'un différé de six mois, concernant l'échéance de remboursement. L'assouplissement des procédures d'octroi du prêt, le raccourcissement du délai de traitement et le déblocage rapide sont de mise pour alléger les entreprises dans leurs démarches, compte tenu de l'urgence.

Les clients de la banque qui ont une ligne de crédit à court terme ou les entreprises en difficulté ayant d'autres formes d'engagement en cours peuvent ainsi bénéficier des mesures particulières qui ont été prises pour répondre à leurs demandes exceptionnelles. L'initiative entre ainsi dans le cadre du plan de soutien de l'Association Professionnelle des Banques à l'endroit des entreprises en proie aux impacts de la Covid-19.

D'ailleurs ces établissements ont déjà communiqué sur ce plan de soutien notamment sur les reports d'échéances, l'annulation des pénalités ou encore l'accélération des procédures de crédit. En réponse à la demande des sociétés et des professionnels qui subissent les contrecoups de la Covid-19, la Chambre de Commerce et de l'Industrie d' Antananarivo (CCIA) s'est jointe à la BNI Madagascar pour présenter le Crédit de Trésorerie de Soutien (CTS). Ceci, en guise de preuve de proactivité face à la crise. Une initiative mise en place pour permettre un amortissable répondant aux besoins supplémentaires en fonds de roulement des sociétés.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.