Sénégal: Mbour - Les besoins en moutons estimés à 50 000 têtes (officiel)

Mbour — Le département de Mbour (ouest) a besoin de 50.000 têtes de moutons pour satisfaire les besoins des consommateurs à l'occasion de la Tabaski 2020, a appris l'APS de source officielle.

"Le département de Mbour a un objectif de 50.000 têtes de moutons pour un approvisionnement correct du marché en moutons, accessibles à toutes les bourses, afin de satisfaire la demande", a déclaré le chef du service départemental de l'élevage et des productions animales de Mbour, Lamine Diagne.

Il intervenait mardi au cours de la réunion du comité départemental de développement (CDD). Cette rencontre axée sur le bilan de la Tabaski 2019 et les préparatifs de l'édition 2020, s'est tenue sous la présidence du préfet de Mbour, Mor Talla Tine.

Selon ce dernier, ce CCD a "permis surtout d'échanger autour des dispositions à prendre pour non seulement permettre aux éleveurs de pouvoir écouler tranquillement leur bétail, mais également permettre aux chefs de ménage d'acquérir, dans les meilleures conditions, leurs moutons".

Il a annoncé que les points de vente de l'année dernière seront reconduits sur l'ensemble du territoire départemental.

Il a aussi promis de veiller afin de rendre fonctionnel le foirail de Malicounda situé dans le village de Keur Balla Lô. A l'en croire, ce forail offre toutes les commodités et les conditions requises pour accueillir le maximum d'éleveurs.

Mor Talla Tine a aussi signalé que les discussions ont tourné autour des points de vente erratiques, souvent installés dans tous les coins et recoins de la commune de Mbour.

"Sur ce point précis, nous avons demandé à la municipalité de mettre à contribution ses services pour que tout éleveur qui veut occuper un espace dépendant de la voie publique puisse se rapprocher de ces derniers, pour que le dispositif puisse intégrer ces points, notamment en ce qui concerne le nettoiement, surtout après la fête", a-t-il ajouté.

Concernant la sécurité des personnes et des biens, la Police et la Gendarmerie ont présenté les dispositifs qu'elles comptent mettre en place pour une "sécurisation optimale" des points de vente.

Pour ce qui est de la disponibilité de l'aliment de bétail, M. Tine indique que le département dispose d'un mécanisme de sauvegarde du bétail.

"Alors, nous avons estimé qu'on peut s'appuyer sur ce mécanisme pour mettre à la disposition des éleveurs de l'aliment de bétail subventionné. Mais, tout cela sera arrêté avec le niveau central pour que ces éleveurs puissent disposer de l'aliment (... )", a-t-il expliqué.

Cela est d'autant plus bienvenu que le département est, pour le moment, dépourvu de pâturages, car n'ayant pas, "jusqu'à présent, enregistré de pluies conséquentes".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.