Congo-Kinshasa: Marches pacifiques croisées - Ngobila interdit, CACH et LAMUKA maintiennent la mobilisation !

En vue de faire respecter les mesures sanitaires prises par le Président de la République dans son ordonnance du 24 mars dernier, le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a refusé de prendre acte de la tenue de la marche anti-Malonda à travers la ville.

L'autorité provinciale a éclairé les lanternes des délégués de CACH et Lamuka au cours de la réunion tenue hier, mardi 7 Juillet 2020. La marche que les deux regroupements politiques envisagent d'organiser en date du jeudi 09 juillet prochain, afin de contester l'entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ainsi que la proposition de loi Minaku-Sakata.

Imperturbable, Gentiny Ngobila Mbaka a fait part à ses hôtes de l'impossibilité d'organiser la moindre marche populaire dans la capitale, évoquant ainsi l'état d'urgence sanitaire décrété par le Président de la République, Félix Tshisekedi, qui exige le respect des gestes barrières et des mesures comme la distanciation physique, le rassemblement de moins de 20 personnes. Faisant fi de cette réponse de l'autorité urbaine, CACH conduit par Augustin Kabuya et Lamuka représenté par Francis Kalombo disent maintenir leurs marches respectivement, le 9 et le 13 juillet 2020.

Il sied de noter que le gouverneur de la ville de Kinshasa vient également de refuser au PPRD la tenue d'une manifestation à Kinshasa du 8 au 10 juillet 2020 pour les mêmes raisons. Du côté CACH et Lamuka, les responsables des plateformes et partis politiques ont refusé d'obtempérer. Ils tiennent à tout prix à la tenue de cette marche. La plateforme de l'Opposition Lamuka, projettent à son tour de marcher sur toute l'étendue de la RDC dont le capitale Kinshasa pour exprimer leur colère face à l'entérinement de Ronsard Malonda par l'Assemblée nationale.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.