Cote d'Ivoire: Siro, artiste - « Personne n'est derrière "héritage" et nous ne sommes pas menacés »

L'Intelligent d'Abidjan eu le lundi 6 juillet 2020 un court entretien téléphonique avec l'artiste zouglou Siro, au sujet du nouvel album dénommé "Héritage" qu'il a sorti avec son compagnon Yodé, sous le nom Yes ( Yodé et Siro).

Après avoir refusé toute interview au départ pour ne pas en rajouter à la polémique ( « Non ! Nous ne voulons pas actuellement d'interview parce qu'il y a trop de choses qui se disent.

Nous ne voulons pas de polémique. Nous avons fini de faire notre travail), Siro a toutefois accepter de donner des réponses aux questions que nous lui avons posées, pour apaiser les fans et rassurer les uns et les autres, suite à des articles de presse et à ce qui s'écrit sur les réseaux sociaux, depuis le 3 juillet 2020.

« Non !!! Nous ne sommes pas menacés. Nous n'avons reçu aucune menace. Nous avons fini de faire notre travail et chacun est libre de faire ses propres commentaires.

Je n'ai pas encore vu ce journal. ( Le nouveau réveil d'hier Lundi 6 juillet 2020) qui a écrit à sa grande : « Qui veut et qui peut arrêter Yodé et Siro ? », Ndlr ). Personne ne nous menace ! Nous sommes tranquilles et pas inquiétés.

Oui, c'est vrai l'album cartonne actuellement ! Nous avons fait venir 10 000 exemplaires de CD de la France où nous avons tout masteurisé et enregistré. Le CD coûte 5000 Fcfa Cfa. (... ). C'est vrai, tout est pratiquement parti en deux jours C'est un album de treize titres », a précisé Siro.

Aux questions de savoir pourquoi ils ont choisi le mot " Héritage" comme nom de l'album qui contient un titre du même nom , et surtout qui est derrière le titre "On dit quoi", Siro a dit : « Pour le titre c'est ce qui nous a plu. Nous sommes dans notre rôle ».

S'agissant de l'autre préoccupation, il a précisé : « Personne n'est derrière le titre « On dit quoi » ! C'est notre inspiration ».

Pour être complet sur le sujet, il faut noter qu'alors que des sympathisants, militants et des proches de l'opposition applaudissent généralement le titre « On dit quoi », ceux du Rhdp sont divisés.

Une partie des sympathisants, militants et proche du Rhdp applaudit et encourage les artistes, tandis que la majorité est mécontent et exprime sa colère au motif que Yode et Siro ont fait l'apologie de la violence politique, de la division , et se sont mis au service de la propagande de l'opposition.

Une manière de voir que rejettent les partisans du Rhdp, qui s'en tiennent à la musique, et déconseillent d'éviter d'amplifier le buzz en accablants les deux artistes.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.