Afrique de l'Ouest: Relance économique post-COVID - L'Afd accorde un prêt de 114,8 milliards de F CFA à la Boad

Christian Adovelande, président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) et François Jacquier-Pelissier, directeur de l'Agence française de développement (Afd) au Togo ont procédé le 7 juillet à la signature de deux conventions de financement d'un montant total de 175 millions d'euros (soit 114,8 milliards de F CFA).

Les deux accords de financement paraphés au siège de la Boad dans la capitale togolaise s'inscrivent dans le cadre de l'initiative française « Covid-19 - Santé en Commun » portée par le Groupe Afd et de la Finance Climat. Ces appuis sont accompagnés d'une subvention d'assistance technique de 0,6 million d'euros (soit 393 millions de F CFA), selon le communiqué conjoint publié par les parties.

Le communiqué précise que la première convention d'un montant de 100 millions d'euros (65,6 milliards de FCFA) vise à appuyer la Boad dans sa réponse contracyclique face à la crise en ce qu'elle participe au financement des plans de riposte des États-membres de l'Uemoa, dans le cadre d'une initiative portée par la Boad en relation avec la Bceao et la Commission de l'Uemoa.

Un prêt d'urgence à taux préférentiel d'un montant unitaire de 15 milliards de FCFA a été débloqué en faveur de chaque Etat-membre (soit un total de 120 milliards de FCFA).

La présente convention financera également des investissements de relance économique opérés par le secteur privé de la sous-région pour lequel la Boad vient de mettre à la disposition des Banques commerciales de l'Union une ligne de refinancement d'un montant de 100 milliards de FCFA.

Outre ce volet Financement, la Boad et l'Afd envisagent un dialogue stratégique sur la relance économique durable dans le contexte post-crise, dans le cadre de la formulation du Plan stratégique de la Boad pour la période 2021-2025, dont les premiers axes et orientations viennent d'être approuvés au cours de la 117e session de son Conseil d'Administration tenue le 24 juin dernier.

Quant à la seconde convention, elle porte sur une ligne de crédit de 75 millions d'euros (49,2 milliards de F CFA) ainsi qu'une subvention de 600 000 euros (393,5 millions de FCFA) d'assistance technique, dont la finalité est de contribuer au développement de modèles économiques résilients et bas carbone en zone Uemoa, en densifiant et en réorientant les flux d'investissement vers des projets climat.

Plus spécifiquement, la ligne de crédit vise au financement de projets d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre (25%) et d'adaptation des populations vulnérables aux conséquences des changements climatiques (75%) dans la sous-région.

La subvention permettra d'appuyer la Boad dans la déclinaison de sa stratégie Environnement et Climat, afin que la Banque soit en mesure d'accompagner durablement ses États-membres et ses partenaires sur le sujet du climat.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.