Guinée: Kankan - "Nous réclamons un barrage hydroélectrique"

Centre-ville de Kankan en Guinée. (Image d'illustration)

Le gouvernement a livré des groupes électrogènes à la localité après les manifestations des dernières semaines, mais les protestataires veulent désormais la construction d'un barrage hydroélectrique.

Des jeunes manifestants envahissent les rues de Kankan la deuxième ville de la Guinée et fief traditionnel du président Alpha Condé pour réclamer de l'électricité. Après trois semaines de revendications, ils exigent désormais la construction d'un barrage hydroélectrique à la place des groupes électrogènes qu'ils considèrent comme étant une solution temporaire.

"Notre réclamation, ce n'est plus les groupes électrogènes maintenant. C'est le barrage que nous voulons", réaffirme Ousmane Kaba, le responsable du mouvement citoyen pour l'électrification de la Haute Guinée.

Il ajoute que la "manifestation n'a rien de politique. C'est toute la ville de Kankan qui manifeste. Le lundi prochain c'est toute la Haute Guinée qui sortira pour demander le barrage. Le président nous a promis, que quand il sera au pouvoir il nous donnerait de l'eau et de l'électricité. Nous ne voulons plus l'eau maintenant mais d'ici à la fin des trois mois nous voulons le courant."

Même si le mouvement assure que les manifestations ne sont pas politiques, pour Talibi Dabo, l'un des responsables locaux du parti au pouvoir, les manifestants sont manipulés par l'opposition.

Des groupes électrogènes déjà sur place

Talibi Dabo annonce que "14 groupes électrogènes neufs et 6 de deuxième main sont arrivés à Kankan."

Les 20 groupes font en tout 20 mégawatts. Il explique qu'"il faut un temps pour l'installation. L'électricité de Guinée EDG de Kankan a promis qu'il va donner le courant dans un mois. Il nous nous reste quelques dizaines de jours. Si vous partez maintenant à EDG vous verrez des travaux en cours. Ils ont changé tous les câblages des transformateurs. J'insiste et persiste que ce qui se passe actuellement à une connotation politique."

Selon le responsable des jeunes manifestants, le mouvement va se poursuivre jusqu'à la construction d'un barrage hydroélectrique à Kankan. Il soutient que les manifestations vont s'étendre à d'autres préfectures de la Haute Guinée dès la semaine prochaine. Ousmane Kaba affirme qu'ils sont fatigués d'entendre des promesses depuis l'arrivée du président Alpha Conde au pouvoir il y a près de 10 ans.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.