Madagascar: Ambassadeur de France - « Nous devons plus que jamais faire preuve de prudence »

Le discours de Christophe Bouchard à l'occasion de la fête nationale française sera diffusé exclusivement sur les plateformes numériques de l'ambassade.

La communauté française dans le pays compte une victime de la pandémie. L'annonce a été faite, hier, par l'ambassadeur français, Christophe Bouchard. Le décès est survenu la semaine dernière, a-t-il précisé. La communauté française n'est pas épargnée par la pandémie et, selon toujours ce dernier, plusieurs Français sont actuellement atteints par le virus. Face à cette situation, il appelle ses compatriotes « à faire preuve de prudence, de résilience et de solidarité ». Les autres cas sont suivis, rassure-t-il, « et, à ce stade, leur état n'inspire pas d'inquiétude », affirme Christophe Bouchard. Toutefois, ce dernier estime qu'il n'est pas temps de baisser les gardes. « Pendant les prochaines semaines, les Français doivent rester vigilants » a-t-il exhorté. Et les rassemblements sont à éviter. Aucune cérémonie ne sera, en effet, organisée par l'ambassade à l'occasion de la célébration de la fête nationale française, ce 14 juillet prochain.

7 000 Français et Européens. La représentation française ne lésine pas sur les moyens pour sécuriser ses ressortissants face à la propagation du virus dans le pays. Des vols spéciaux ont été organisés par le gouvernement français pour embarquer ses ressortissants depuis les grandes villes du pays. Depuis mars dernier, 7.000 Français et Européens ont pu quitter le pays et sont rapatriés en France. En revanche, pour les autres Français qui sont toujours sur le sol malgache, Christophe Bouchard a affirmé que son équipe est à pied d'œuvre pour porter assistance à ces derniers en cas de contaminations ou d'évolution préoccupante de la maladie. « Les équipes de l'ambassade et du consulat, et en particulier nos médecins, en lien étroit avec l'Institut Pasteur et les autres structures de santé, mettent tout en œuvre pour répondre aux besoins sanitaires de nos compatriotes, qu'il s'agisse de conseils et consultations, d'aide à la fourniture de médicaments, de prise en charge hospitalière et d'évacuation sanitaire dans les cas les plus graves » a-t-il soutenu dans sa déclaration hier.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.