Madagascar: Quatrième jour de confinement - Encore des efforts à fournir

Cette période de confinement entre aujourd'hui dans son quatrième jour.

Le bilan présenté hier par le professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle montre une constance des cas de contamination. Il dépasse légèrement les 200 cas et Antananarivo est le principal foyer d'infection. Les forces de l'ordre ont durci leurs règles d'engagement et forcent les récalcitrants à obtempérer. C'est le respect de la discipline qui est maintenant mis en avant et cela commence à marcher. Mais l'épidémie continue sa lente progression et il faut attendre un certain temps pour espérer obtenir des résultats encourageants.

Les premier et cinquième arrondissements constituent les deux zones rouges de la Capitale. Les spécialistes appellent cela des «clusters ». Ce sont dans ces quartiers où la propagation du virus se fait à une vitesse exponentielle. Les forces de l'ordre n'hésitent pas à entrer dans les ruelles les plus étroites pour faire respecter les consignes. Ces endroits sont donc sous haute surveillance. Dans un tout autre contexte se pose le problème des personnes sortant de chez elles le matin et qui envahissent les autres rues de la Capitale car elles doivent vaquer à leurs occupations quotidiennes et il est difficile à résoudre. Les embouteillages sont partout et les piétons qui s'agglutinent sont loin de respecter les mesures barrières. Il est difficile de les interdire, à moins de procéder à des opérations musclées. C'est la conscientisation qui est nécessaire. La répression ne peut pas être la solution.

La distribution des « vatsy tsinjo » a commencé et cela va peut être atténuer la souffrance des couches populaires. Les recommandations du professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle portent maintenant sur la nécessité de se faire dépister dès les premiers signes d'essoufflement ou des premières toux. Elle affirment que rien ne doit être négligé et qu'il ne faut pas se dire qu'il s'agit d'une grosse grippe. Elle conseille de se rendre au village Voara. Maintenant, la voie à suivre est claire. Il ne faut pas se laisser aller. Mais encore une fois, malgré toute sa bonne volonté, l'intendance va-t-elle pouvoir suivre ?

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.