Cote d'Ivoire: Reprise des cours à l'Injs - Paulin Claude Danho rassure tout le monde

Le directeur général de l'Injs, Anzoumana Habib Sanogo, ses proches collaborateurs, les enseignants et étudiants étaient tous présents à leur poste, lundi, dès 7h. A l'entrée de l'Institut, un dispositif bien visible d'agents de l'institut d'hygiène et de la police nationale. Ils sont là pour veiller à la sécurité, mais surtout pour faire en sorte que le coronavirus ne puisse pas prospérer en ces lieux.

C'est pour rassurer tout le monde que le premier responsable du sport en Côte d'Ivoire, le ministre Paulin Claude Danho, est allé à leur rencontre. L'émissaire du gouvernement a fait le tour des salles de cours pour s'assurer que toutes les conditions sont réunies pour une reprise sereine.

C'est que l'année académique suspendue mi-mars vient de reprendre. Elle se fera en deux volets. Le premier trimestre s'étendra du lundi 6 juillet au samedi 1er août et le second ira du lundi 3 août au samedi 10 octobre.

Les évaluations y compris. L'année académique 2020-2021 débutera le lundi 16 novembre 2020. Les Licences 2 et 1 suivront le lundi 11 janvier 2021. «Les mesures sécuritaires sont prises, tout en veillant à l'isolement des cas contacts.

Et surtout le respect des mesures barrières. Nous sommes satisfaits et très heureux de tout ce que nous avons vu », s'est réjoui le ministre.

Avant d'appeler à la prudence, étant donné la montée en puissance du nombre de cas confirmés ces derniers jours. « Je voudrais encourager la direction, le corps professoral et les étudiants dans la mise en pratique de ces directives », a poursuivi Paulin Claude Danho.

« Après la désinfection et la sensibilisation de tous nos collaborateurs, nous avons décidé de la reprise lundi. Les cours se dérouleront de 8 h à 17 h », a déclaré Habib Sanogo, le directeur général de l'Injs, qui insiste pour dire que l'établissement n'a pas accueilli de malades, mais des cas contacts et des passagers en provenance de l'extérieur. Il a même confirmé que les passagers ne sont plus admis à l'Injs, mais qu'il y a quelques cas contacts bien isolés.

« Des infirmiers et les éducateurs veillent au respect des mesures barrières à l'entrée. Ils sont aidés par les équipes de l'Inhp. Nous faisons en sorte que les mesures barrières soient respectées avec l'isolement des 50 cas contacts présents et la commande de 1500 cache-nez », déclare Habib Sanogo.

Sur le plan sécuritaire, rien n'est négligé. « Nous avons renforcé nos dispositifs en quadrillant tout le site. Nous sommes tous mobilisés, policiers et gendarmes », a soutenu le commissaire Touré Abraham.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.