Madagascar: Infections - Le risque de contracter le COVID-19 à l'hôpital existe

Un établissement hospitalier privé écourte le séjour de ses patients. «On rentre plus tôt que prévu. Notre malade ne s'est pas totalement rétabli, mais ses médecins nous ont conseillé de suivre le traitement à domicile, pour éviter qu'il contracte le virus du Covid-19. D

es cas positifs sont soignés ici, alors que notre malade est très vulnérable », témoigne le proche d'un patient, hier. Le risque de contracter ce virus, au cours de l'hospitalisation, serait réel. Car même les unités non spécialisées dans la prise en charge de cette maladie ont, actuellement, des patients porteurs du virus. « On ne peut pas savoir s'ils ont le virus de la Covid-19, lors de leur admission. C'est, souvent, au cours de l'hospitalisation que les symptômes apparaissent, notamment, lorsque leurs défenses immunitaires diminuent », explique un médecin.

Le personnel de l'hôpital et même les autres patients peuvent-être contaminés. « Quatre de nos patients ont été testés positifs. Des professionnels de santé de mon service ont été infectés », affirme le responsable d'un service qui n'est pas attitré dans la prise en charge des cas de Covid-19.

Les infections nosocomiales seraient ce qui explique le nombre élevé des agents de santé contaminés. « C'est évident, surtout, que les agents de santé sont peu protégés. Les hospitalisés ne sont pas épargnés par ces infections nosocomiales», réagit Jerisoa Ralibera, président du syndicat des Infirmiers et des sages-femmes.

Des professionnels de santé n'encouragent pas l'hospitalisation, en cette période où le virus se propage. « Restez chez vous, si le cas n'est pas urgent, notamment, si le malade est une personne vulnérable», soulignent des médecins. De plus en plus de service seraient touchés par cette épidémie, dans les hôpitaux. Des médecins sollicitent la création d'un centre hospitalier pour les maladies infectieuses. «Nous en aurons toujours besoin, vu que tout au long de l'année, il y a des victimes de maladies infectieuses, comme la peste. Comme ça, nous pourrons protéger les autres patients», exhortent des professionnels de santé.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.