Ile Maurice: Cinq centres de traitement des déchets en cours de construction

communiqué de presse

Cinq centres de traitement des déchets sont en cours de construction dans les stations de transfert à La Chaumière, La Laura, Roche Bois, Poudre d'Or et La Brasserie.

Le ministre de l'Environnement, de la Gestion des Déchets solides et du Changement climatique, M. Kavydass Ramano, a fait cette annonce aujourd'hui lors de la séance de la Private Notice Question à l'Assemblée nationale. Il a indiqué que les autorités identifient actuellement des sites potentiels pour la mise sur pied de cinq centres supplémentaires à proximité des régions à forte densité.

Ces déchetteries, a souligné M. Ramano, permettront aux ménages de se débarrasser de certains déchets qui ne sont normalement pas collectés par les autorités locales. L'initiative, selon lui, peut aider en même temps à résoudre le problème de déversement illégal des déchets et assurer que ceux-ci soient réutilisés et recyclés conformément au concept d'économie circulaire.

Le ministre a souligné que la quantité de déchets a augmenté de près de 2,8% l'année dernière, alors que 545 000 tonnes de déchets ont été déversées à Mare Chicose. « La dépendance excessive sur les décharges n'est pas une solution durable », a-t-il déclaré. Il a ajouté que le gouvernement travaille, avec l'aide de l'Agence française de développement, sur l'élaboration d'une stratégie de gestion des déchets solides.

Parlant de cette stratégie, M. Ramano a précisé que le triage et le recyclage des déchets en seront les éléments clés, compte tenu que la majeure partie des déchets domestiques et commerciaux est de nature organique, et que le reste est potentiellement recyclable. Mon objectif, a-t-il affirmé, est la préparation d'une stratégie de gestion des déchets solides, conforme à l'objectif de développement durable 12 qui promeut la consommation et la production durables.

Le ministre a en outre déploré qu'environ 125 millions de bouteilles en plastique (polyéthylène téréphtalate) circulaient sur le marché, ce qui représente quelque 2 500 tonnes de plastique sur une base annuelle. De plus, seulement 40% des bouteilles en plastique sont collectés pour être recyclés. M. Ramano a ainsi mis en exergue la nécessité pour tous de passer à l'utilisation de produits plastiques biodégradables et compostables.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.