Madagascar: Transport - Une opération de désinfection des taxis ville

Les taxis-ville continuent à travailler dans la capitale et bon nombre d'entre eux ne travaillent pas au-delà de 14 heures par peur de contracter la maladie. « Nous préférons arrêter notre heure de service dès midi pour pouvoir rentrer plus tôt », indique l'un d'eux, hier.

D'autres refusent de transporter les malades qui montrent un symptôme. Une opération de désinfection des taxis aura lieu tous les jours à titre préventif. Et ce, à partir de cette semaine, à Ankatso, Maki à Andohatapenaka , Analamahitsy et Ampasampito. Chaque taxi utilisera également les gels désinfectants qui ont été distribués.

« Il s'agit de quelques sites d'intervention. Il convient également de noter que les taxis ne pourront plus travailler au-delà de midi sauf en cas d'urgence. Ils ne pourront pas circuler sans désinfection et un autocollant indiquera qu'ils sont autorisés à circuler dans la capitale », indique le commissaire principale Vigor Bemana Rafenoarison, directeur du transport urbain et de la mobilité urbaine au niveau de la CUA.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.