Madagascar: Analamanga - Reprise du « tosika fameno » la semaine prochaine

Le « tosika fameno » qui fait partie d'un plan d'urgence social mis en place par l'État avec plusieurs agences de mise en œuvre, reprend.

Cette aide consiste à verser 100 000 ariary à chaque ménage jugé vulnérable. Un ajustement de la liste des bénéficiaires a été faite avant le paiement. « Après une réunion entre le ministère de la Population et les représentants de ses partenaires avant-hier, il a été décidé que le paiement de la deuxième tranche du tosika fameno se fera à partir de lundi », indique le directeur général du Fonds d'interventions pour le développement, Jaona Andrianantenaina.

Le respect des mesures sanitaires et des gestes barrières étant prioritaire, « nous avons reçu une instruction afin d'éviter tout rassemblement devant les agences de paiement. L'équipe technique et opérationnel est à pied d'œuvre avec Paositra Malagasy qui assurera la distribution de cette aide financière », enchaîne le directeur général. La liste de bénéficiaires a été également ajustée en fonction des doléances reçues. « Ces plaintes ont été vérifiées et traitées. Elles portent, par exemple, sur la situation des bénéficiaires qui n'entrent pas dans les critères de vulnérabilité. Les noms de ces personnes ont été rayés de la liste et sont remplacés par d'autres», indique-t-il.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.