Togo: Les Démocrates de Habia ne croient pas en un décès par accident

Ils sont clairs dans leur communiqué. « Nous, le parti politique Les Démocrates condamnons avec fermeté et dernière rigueur cet assassinat et exigeons que lumière soit faite », c'est ce qu'écrivait le président national de ce parti de l'opposition togolaise, Nicodème Ayao Habia, à propos des informations qui indiquaient dans la soirée de Lundi dernier que le Colonel Sokléma Gandah Bataba serait décédé suite à un accident de la circulation.

Le parti indique ne pas baisser les bras « tant que le peuple ne soit pas éclairé sur ce décès, car cela fait exactement deux mois qu'un autre colonel du nom de Madjoulba Bitala, natif de Siou fut tragiquement assassiné sans que lumière ne soit faite ».

Le parti formule des revendications. Selon les termes du communiqué, « le parti politique Les Démocrates lance un appel au ministre de la Défense, Faure Gnassingbé, au ministre de la Sécurité, Yark Damehame et au Chef d'état-major des FAT, Félix Kadanga, à prendre toutes les dispositions pour une parfaite sécurité des corps habillés ».

Aussi, invite-t-il les corps habillés à un parfait engagement dans leur devoir pour qu'un jour l'histoire puisse retenir leurs noms ».

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.