Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - Accusations de megestion de la province : le ministre David Kamuha recadre les élus de l'Opposition

Le torchon brûle entre le gouverneur du Nord-Kivu et les députés provinciaux de l'Opposition. Ces derniers accusent le chef de l'exécutif provincial de détournement de 15 millions de dollars américains en une année. Ces fonds proviennent notamment des recettes générées par la Direction générale des recettes du Nord-Kivu (DGRNK). Les élus exigent ainsi un éclairage sur l'utilisation de ces fonds. Des accusations qui contrastent avec le bilan jugé « positif » de l'an 1 de la gouvernance de Carly Nzanzu Kasivita.

En réaction, le ministre provincial en charge des Finances et des Mines du Nord-Kivu a conféré avec la presse, mardi 7 juillet à Goma. David Kamuha a réfuté ces accusations. Il s'agit, selon lui, « des allégations mensongères orchestrées par ces députés pour salir le nom de l'autorité provinciale ».

Le ministre Kahuma a fait sa réplique en ces termes : « Le gouverneur n'a jamais reçu 15 millions de dollars américains durant sa première année de gestion. C'est pour dire que les propos des députés sont faux, des accusations sans preuve. Encore que les recettes mensuelles de la DGRNK ne dépassent pas la barre de 500.000 dollars américains en ce temps de la Covid-19 et les rétrocessions de Kinshasa qui arrivaient deux fois le mois, n'arrivent désormais qu'une fois le mois et cela pas de manière régulière. Les accusateurs du gouverneur doivent savoir que les dépenses de la DGRNK ne sont pas linéaires, elles sont tributaires. Tout en reconnaissant le droit d'expression dont jouissent ces députés, nous les appelons à la retenue. C'est simplement de la politique populiste qu'ils font ».

Pour le ministre des Finances, les réalisations à l'actif du gouverneur Carly Nzanzu au cours de la première année à la tête de la province, sont éloquentes malgré des contraintes de différents ordres.

« Il y a une nouvelle société provinciale de transport au Nord-Kivu. Un lot de 10 bus sur 14 commandés est déjà à Goma pour améliorer les conditions de déplacement de la population. La province a doté la Police nationale congolaise de moyens de locomotion. Nous avons déjà acquis 3 jeeps sur les 10 jeeps commandées. La situation financière du Nord-Kivu est claire et la commission économique et financière de l'assemblée provinciale est bien informée. La province est gérée suivant les normes », précise le ministre provincial David Kamuha qui indique également qu'à l'heure actuelle le Nord-Kivu n'a aucune dette de la Banque centrale, la preuve suffisante d'une bonne gestion de la province.

Autre accusation balayée, c'est celle relative à la nomination par le gouverneur, des membres de sa famille à la DGRNK sans respecter la réglementation. « C'est juste un problème de toponymie. Il n'y a que deux Kasivita qui sont à la DGRNK et ne sont pas de la famille du gouverneur. Et puis aucune loi n'interdit au gouverneur de faire engager un membre de sa famille s'il est compétent à un poste donné », a-t-il réagi.

Concernant le secteur des Mines, David Kamuha a fait savoir que les entreprises minières de la province collaborent parfaitement et d'une manière transparente avec l'exécutif provincial. « Nous avons stabilisé le dialogue entre la Société minière de Bisunzu et la Cooperamma dans le territoire de Masisi. En ce qui concerne la société Alphamines à Walikale, la province reçoit des recettes mensuelles qui ne dépassent pas 100.000 dollars américains dont la gestion est transparente », a indiqué David Kamuha.

M. Boasi

Correspondant au Nord-Kivu

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.