Sénégal: Rupture de stock du phénobarbital - Les épileptiques sans médicament

Selon la Ligue sénégalaise contre l'épilepsie (Lsce), il s'agit de plus de «300.000 malades d'épilepsie qui se retrouvent sans leur médicament». Si ce contexte pandémique n'est pas pour favoriser les opérations pharmaceutiques, le communiqué de presse signé par le Pr. Moustapha Ndiaye, président de la Lcse, fait savoir que «depuis quelques semaines

Il est noté une rupture de la disponibilité du Phénobarbital dans les pharmacies privées et publiques du Sénégal». Non sans ajouter que «la récurrence de la pénurie dure depuis 5 ans et les rumeurs d'arrêt de fabrication du médicament au Sénégal inquiètent les malades, les familles et les professionnels de la santé». Pour lui, cette situation est «gravissime, car elle met en danger la vie de centaines de milliers d'épileptiques, en majorité des enfants».

Et d'expliquer que «ce médicament est l'antiépileptique le plus prescrit au Sénégal et en Afrique, du fait de sa très grande efficacité et de son accessibilité aux bourses faibles». Situation pénible pour ces malades qui sont livrés à leur sort, «la Ligue sénégalaise contre l'épilepsie se fait l'écho du désarroi des patients et de leurs familles». Et dans la même veine «en appelle à l'esprit de responsabilité des autorités publiques de la santé afin qu'une réponse diligente soit apportée à cette pénurie inacceptable».

LA PHARMACIE NATIONALE D'APPROVISIONNEMENT (PNA) RASSURE

Le phénobarbital sera disponible d'ici la fin de la semaine pour les épileptiques. C'est ce qui ressort du communiqué de presse de la Cellule de communication de la Pharmacie nationale d'approvisionnement (Pna), en date d'hier, mardi 7 juillet. «Suite aux informations relayées par une certaine presse portant sur une rupture de phénobarbital au Sénégal (secteur privé et public confondus) pour cause d'arrêt de fabrication par l'usine Medis fermée depuis décembre 2019, la Pna a importé 15 000 boîtes de 100 qui viennent d'arriver à l'aéroport et qui sont en cours de dédouanement», a d'emblée indiqué ladite cellule. Tout en précisant que «l'autorisation d'importation étant disponible, ces médicaments pourront être livrés d'ici la fin de la semaine».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.