Tunisie: Aujourd'hui, démarrage des épreuves du baccalauréat - Le jour J tant attendu... .

8 Juillet 2020

Candidats au bac, surveillants, parents et professeurs se sont mobilisés pour réussir, chacun de son poste, l'examen majeur de la scolarité. Les premières cibles cordées sont les bacheliers, objet de tous les regards mais aussi de toutes les attentions...

Après six semaines de cours de rattrapage et de révisions depuis le 28 mai 2020, l'heure du test grandeur nature pour les bacheliers a sonné. Le jour J est enfin arrivé. C'est le début des épreuves du bac session principale à compter d'aujourd'hui mercredi 8 au 15 juillet. Des épreuves sont prévues chaque jour hormis durant le week-end. Comme chaque année, on veillera à connaître le niveau des épreuves subies, les conditions de déroulement de l'examen, notamment le dispositif anti-triche mis en place pour démasquer les éventuels fraudeurs mais surtout le taux de réussite qui en découlera surtout avec une tendance à la baisse qui intrigue tous les observateurs.

Avec les aléas de l'épidémie de Covid-19 qui impose un protocole sanitaire durant le déroulement des examens, un bac différent des autres s'annonce.

Signaux positifs

Constat et images à l'appui, un premier signe rassurant a émané, l'avant-veille, de Mohamed Hamdi, ministre de l'Education nationale, qui a supervisé l'opération de transfert des sujets d'examen sous scellé de l'administration générale vers les centres régionaux de dépôt, à laquelle ont assisté tous les délégués régionaux à l'éducation et sous stricte surveillance. Dans la foulée, M Mohamed Hamdi a appelé les actifs dans la société civile et les députés à ne pas accéder aux centres d'examens du baccalauréat, au moins pendant les examens.

Le ministre de l'Education a assuré, hier matin au cours d'une conférence tenue à La Kasbah, que «le ministère a pris toutes les mesures nécessaires pour réussir le concours du bac. » Une mesure préventive dans le cadre du protocole sanitaire qui vise à rassurer les parents d'élèves et l'opinion publique sans doute.

En l'occurrence, il y a 133.430 candidats au baccalauréat cette année, ce qui porte une augmentation par rapport à l'an dernier de 131.000 candidats soit 2.430 postulants au bac supplémentaires. Côté insolite, le bac réserve son lot de nouveautés avec neuf candidats qui vont subir l'examen national dans un centre pénitentiaire. Enfin, justice et honneur sont rétablis à l'endroit du candidat Wael Zouari qui va subir de nouveau l'examen du bac après avoir été radié durant cinq ans pour des soupçons de fraude. Le bac constitue plus qu'un simple examen ordinaire dans une salle, un examen pour l'apprentissage de la vie. La vie entière de l'individu serait conditionnée par une indispensable réussite au bac.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.