Sénégal: Mouhamadou Makhtar Cissé participera à un sommet sur la transition vers les énergies propres

Dakar — Le ministre du Pétrole et des Energies, Mouhamadou Makhtar Cissé, va prendre part à un sommet mondial par visioconférence sur la transition vers les énergies propres, une rencontre organisée par l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Selon un communiqué parvenu mercredi à l'APS, le sommet se tient à la suite d'une table ronde ministérielle sur l'impact de la Covid-19 sur les systèmes énergétiques africains, le 30 juin dernier.

La table ronde a été organisée par l'AIE et le gouvernement du Sénégal, sous la présidence du directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie, Fatih Birol, et de Mouhamadou Makhtar Cissé.

Le but du sommet virtuel est de "donner une impulsion au développement et à la mise en œuvre de politiques énergétiques qui peuvent aider les pays à créer des emplois, stimuler les économies et, dans le même temps, inscrire durablement les émissions de gaz à effet de serre dans un déclin structurel".

Selon le communiqué reçu du ministère du Pétrole et des Energies, le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, de nombreux ministres, de hauts responsables du secteur énergétique mondial, des investisseurs, des dirigeants d'organisations internationales et de la société civile prendront part au sommet.

Mouhamadou Makhtar Cissé va présenter aux participants, au nom de ses homologues de plusieurs pays, les "conclusions" de la table ronde du 30 juin.

Le sommet de l'AIE sur la transition vers les énergies propres est l'aboutissement de récents événements de "haut niveau" organisés par l'Agence internationale de l'énergie, pour "explorer différents impacts du Covid-19 sur le secteur de l'énergie".

"La rencontre examinera à la fois les opportunités à court terme pour une récupération durable et l'action que les gouvernements pourront mener pour accélérer l'innovation dans les technologies d'énergies propres, afin d'atteindre les objectifs de développement durable à long terme", indique le communiqué.

Il ajoute que "les discussions seront éclairées par le rapport de l'AIE sur les perspectives énergétiques mondiales" et un autre rapport sur les "technologies énergétiques sur l'innovation en matière d'énergies propres".

L'AIE est un organisme fondé en 1974 par l'Organisation de coopération et de développement économiques, qui réunit des pays des Amériques et d'Europe pour la plupart.

A ne pas confonde avec l'Agence internationale de l'énergie atomique, une institution spécialisée des Nations unies.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.