Cote d'Ivoire: Disparition d'Amadou Coulibaly - Quelles conséquences pour la présidentielle ivoirienne?

La disparition du candidat du RHDP à la présidentielle d'octobre va rebattre les cartes du champ politique, notamment pour ce parti, et ouvrir un certain nombre de questions, à quatre mois du scrutin.

Désormais orphelin, le RHDP doit trouver une ou un remplaçant crédible et légitime au défunt Amadou Gon Coulibaly. Parmi les personnalités considérées comme présidentiables, on peut citer le vice-président Daniel Kablan Duncan, ou encore le ministre de la Défense et Premier ministre par intérim Hamed Bakayoko, mais aussi le secrétaire général de la présidence Patrick Achi.

Mais le principal atout du chef du gouvernement disparu, c'était justement sa stature de président bis au sommet de l'État, qui lui aurait permis de revendiquer en grande partie le bilan de son mentor Alassane Ouattara.

Je salue la mémoire d'un homme d'Etat, de grande loyauté, de dévouement et d'amour pour la Patrie. Il a incarné cette jeune génération de cadres ivoiriens de grande compétence et d'extrême loyauté à la Nation.

Ce dernier n'est d'ailleurs pas à exclure de la liste des candidats potentiels. L'actuel chef de l'État a souvent répété que la Constitution l'autorisait à se présenter pour un troisième mandat. « Mais un tel revirement entacherait sa crédibilité », analyse le politologue Sylvain N'Guessan.

Si le RHDP se retrouve fragilisé, il garde ses chances face à une opposition divisée dont la stratégie de conquête reste encore floue. Au PDCI, c'est un Henri Konan Bédié octogénaire qui est candidat. Au FPI, les divisions internes sont toujours de mise. Quant à l'ancien président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro, il est toujours en exil à Paris depuis que les autorités ivoiriennes ont émis un mandat d'arrêt contre lui en décembre 2019.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.