Nigeria: États-Unis - L'influenceur nigérian Hushpuppi risque vingt ans de prison pour cybercriminalité

Sur Instagram, Hushpuppi exhibait sa fortune. Elle devrait désormais lui servir à payer ses frais d'avocat. capture d'écran Instagram

Ray Hushpuppi, l'« instagrammer » nigérian aux 2,5 millions d'abonnés, a comparu devant la justice américaine vendredi 3 juillet pour blanchiment d'argent. De son vrai nom Ramon Abbas, l'influenceur est en fait un arnaqueur selon le FBI. Il aurait volé plusieurs millions de dollars à ses victimes...

Sur son compte Instagram, Raymond Hushpuppi exhibe sa réussite : voitures de sport, montres bling-bling, jets privés, résidence à Dubaï... Rien n'est trop luxueux pour celui qui dit avoir fait fortune dans l'immobilier.

Mais le millionnaire est soupçonné de longue date d'être à la tête d'un réseau de cybercriminels. Le mois dernier, la police émiratie interpelle l'influenceur dans son appartement. Pendant la perquisition, plus de 40 millions de dollars en liquide sont saisis ainsi que du matériel informatique. Les forces de l'ordre y découvrent les coordonnées de près de deux millions de personnes dont il aurait usurpé les identités.

Hushpuppi est ensuite extradé vers les États-Unis. Là-bas, le FBI le recherche pour blanchiment d'argent. Selon les enquêteurs américains, Ramon Abbas est également derrière une cyberattaque contre une banque de Malte l'an dernier. Près de 15 millions de dollars avaient alors été détournés. Il aurait aussi tenté d'extorquer une centaine de millions de dollars à un club de football de la Premier League anglaise.Le cybercriminel nigérian sera jugé à Los Angeles dans les prochaines semaines. Il encourt jusqu'à vingt ans de prison.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.