Comores: Tension dans la ville de Ntsudjini

Comores - Le Chef de l'Etat SEM Azali Assoumani

Aux Comores, la ville de Ntsudjini, située au sud-est de la capitale, vit une situation de tension depuis trois jours. Alors que les autorités célébraient lundi le 45ème anniversaire de l'indépendance des Comores sur l'île d'Anjouan, l'union de l'opposition avait de son côté choisi d'organiser un rassemblement à Ntsudjini, ville natale de Mouigni Baraka Saïd Soilihi, l'ancien gouverneur de Grande Comores et l'un des fiefs de l'opposition. La police nationale avait largement investi la ville et ses alentours, évoquant des troubles.

Alors que depuis hier mercredi la vie a repris son cours aux Comores avec l'allègement des mesures de sécurité sanitaire, la ville de Ntsudjini, elle, n'est pas à la fête.

Elèves empêchés d'aller en cours le matin, maisons fouillées l'après-midi... Ntsudjini est dans la tourmente depuis trois jours selon certains habitants réveillés à plusieurs reprises dans la nuit, par les bruits de tirs en l'air des forces de l'ordre largement relayés sur les réseaux sociaux.

Difficile dans ces conditions d'aller et venir librement sans craindre une balle perdue répètent les habitants sur leurs pages personnelles. Interrogées sur les raisons de ce siège, les autorités affirment qu'une quinzaine d'individus armés de machettes et cocktails Molotov, s'en étaient pris aux forces de l'ordre qui se sont retirées de la ville après les avoir interpelés.

Le directeur de cabinet du président, chargé de la Défense se félicite du travail du procureur de la République qui a ordonné ces arrestations d'adolescents bien trop jeunes pour s'être procurés ce matériel seuls, selon les autorités qui déclarent qu'ils resteront aux mains de la justice jusqu'à ce qu'elle puisse déterminer qui est leur commanditaire.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.