Madagascar: Accident mortel - Une demande de liberté rejetée

Un artiste batteur se trouve placé en détention préventive à la maison centrale d'Antanimora depuis un mois. Il est incriminé pour homicide involontaire, lors d'un accident de la circulation survenu le mercredi 3 juin, sur la voie rapide à Tsarasaotra. Son procès aurait dû se tenir lundi, mais a été reporté à un autre jour à cause de la pandémie et ses conséquences sur les services fournis par la justice.

Entre-temps, la famille du prévenu a déjà demandé la liberté provisoire en sa faveur, mais qui a été refusée. Sa femme se plaint à présent face à sa situation et surtout celle de son mari. « Nous avons deux enfants qui sont encore trop petits à nourrir. De plus, le ministre de la Justice a déjà expliqué que nous pouvions demander sa remise en liberté », a-t-elle réagi, hier, devant la presse, au tribunal de première instance, à Anosy.

Cette mère de famille a voulu prouver l'innocence de son mari dans cet accident. « J'étais à côté de mon mari (ndlr : qui était au volant de leur Golf) lors de cette collision. Le motocycliste (ndlr : la victime) a percuté une charrette devant lui avant de s'abattre sur nous. Sa propre chute a causé sa mort. Mon conjoint a bénéficié d'une liberté sous contrôle judiciaire. Puis, nous avons appris à la télé son placement sous mandat de », raconte-t-elle.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.