Angola: L'OGE révisé sera débattu dans la généralité le 14

Luanda — La proposition de Budget Général de l'État (OGE, sigle en portugais) révisé pour 2020 sera discutée et votée, dans la généralité, lors de la prochaine réunion plénière de l'Assemblée nationale (AN) prévue le 14 de ce mois.

La décision a été prise mercredi lors de la conférence des dirigeants des groupes parlementaires, dirigée par le président de l'AN, Fernando da Piedadade Dias Dos Santos.

L'OGE 2020 révisé prévoit des revenus et des dépenses estimés à 13 billions 588 milliards 678 millions 595 mille 437 kwanzas.

La proposition de loi a tenu compte du prix de référence de 33 dollars américains le baril de pétrole, avec une réduction d'environ 14,9% par rapport à l'OGE / 2020, initialement proposé.

En avril de cette année, le Gouvernement angolais a présenté un ensemble de mesures pour faire face au Covid-19, qui comprend la révision de l'OGE 2020.

Approuvé par le Parlement en décembre dernier, l'OGE / 2020 prévoyait des dépenses et des revenus d'un montant de 15 billions 875 milliards 610 millions 485 mille 070 kwanzas

S'adressant à la presse, le vice-président du groupe parlementaire MPLA, Armando da Cruz Neto, a considéré la révision de l'OGE 2020 comme prudente, étant donné que le pays est confronté à un problème de santé publique, dû au Covid-19, qui afflige plus de 200 des pays.

Il a indiqué qu'en raison des énormes problèmes financiers causés par le Covid-19, l'État a redéfini les priorités liées à la préservation de la santé publique, à la production alimentaire et à la collecte des recettes pour soutenir les dépenses publiques.

Maurilio Luyele, de l'UNITA, estime que le secteur social doit être protégé des restrictions budgétaires résultant du Covid-19.

Pour sa part, le président du groupe parlementaire de la CASA-CE, Alexandre Sebastião André, a estimé qu'il était nécessaire de renforcer l'économie nationale et de cesser de dépendre des importations.

Benedito Daniel, du PRS, a déclaré qu'en plus de l'éducation et de la santé, l'OGE révisé devrait également donner la priorité aux voies de communication, secondaires, tertiaires et nationales, pour la viabilité des zones franches dans le pays.

Le FNLA, par la voix de son représentant Lucas Ngonda, a indiqué que l'OGE révisé doit s'adapter à la situation actuelle puisque le pays doit répondre aux priorités liées au maintien de l'emploi, de la santé et de l'éducation.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.