Cote d'Ivoire: Décès Gon Coulibaly - Propos recueillis

Adama Bictogo, directeur exécutif du Rhdp

" Nous devons poursuivre son œuvre"

« Pour moi personnellement, je perds un grand frère, un ami, un compagnon. La jeunesse ivoirienne vient de perdre un modèle, un homme de compétence, de loyauté.

Tout ce que nous pouvons souhaiter, c'est que son âme repose en paix. J'en appelle à tous les militants et sympathisants du Rhdp à rester débout. Nous devons poursuivre. Il demeure pour nous et pour toujours Amadou Gon Coulibaly.

C'est un moment très difficile au plan humain, affectif et aussi politique. Il a été choisi par nous pour être notre candidat aux élections de 2020. Aujourd'hui, il s'en est allé et nous laisse un vide.

Le président du parti s'adressera aux militants dans les jours qui suivent. Pour l'heure, nous voulons pleurer son départ. Je demande à tous les hommes de Dieu de prier pour le repos de son âme »

Fofana Yaya, porte-parole du Mfa

"Il représentait le symbole du changement"

« Le décès du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly est une grande perte pour la Côte d'Ivoire. Nous, au Mfa, sommes encore sur le coup de sa disparition qui nous a vraiment surpris.

Le Chef du gouvernement incarnait la nouvelle génération. Il représentait le symbole du changement. Sa mort plonge tout le peuple ivoirien dans une grande douleur. Le Mfa exprime ses condoléances à sa famille biologique et politique. Paix à son âme »

Meité Bouaké, directeur général de la Sotra

"Il a passé toute sa vie professionnelle au service de ce pays"

« Je voudrais en cette circonstance douloureuse, rendre hommage à un combattant, un travailleur. Il a aimé la Côte d'Ivoire.

Il a passé toute sa vie professionnelle au service de ce pays. C'était un grand commis, un fils digne de la nation ivoirienne.

D'autres tâches l'attendaient encore, mais malheureusement, Dieu en a décidé autrement. Nous nous inclinons devant sa mémoire, tout en lui rendant hommage pour ce qu'il a fait pour la Côte d'Ivoire »

Willy Alexandre, président par intérim de la Lidho

" Dommage pour la Côte d'Ivoire de perdre une telle personnalité"

« Nous avons appris le décès du Premier ministre avec beaucoup de tristesse. Il y a des jours quand Fratmat m'a joint au téléphone, je me réjouissais de son retour. Nous n'avons pas encore fini de réjouir de ce fait qu'on nous annonce son décès.

Cette joie s'est transformée en tristesse. C'est dommage pour la Côte d'Ivoire de perdre une personnalité de sa trempe qui maitrisait les dossiers de la République. La Lidho se met à disposition pour apporter sa contribution à l'organisation de ces obsèques »

Mylène Kamara épouse Soro, coordonnatrice nationale du Wanep

« Avec la disparition du Premier ministre, Nous sommes triste, ainsi que la Côte d'Ivoire. Nous n'avons pas encore fini de nous réjouir de sa mort, qu'on nous annonce son décès.

Nous nous inclinons devant la volonté de Dieu. Nous sommes aussi inquiets pour la suite en ce sens qu'il était le candidat d'un parti politique. Nous exprimons nos condoléances à ses familles, et proches »

Abraham Denis Yaurobat du Gpate

" Cette triste nouvelle qui crée des incertitudes pour le lendemain"

« Nous sommes consternés par cette triste nouvelle qui crée des incertitudes pour le lendemain. Au nom de notre groupe, nous formulons nos condoléances à sa famille biologique, politique et toute sa famille. Nous souhaitons que les Ivoiriens se retrouvent car en Afrique, c'est quand il y a de grandes pertes que les gens se réconcilient »

Joël N'Guessan, membre du conseil politique du Rhdp

" Je demande aux militant de ne pas se décourager"

« Nous présentons nos condoléances à sa famille nucléaire et élargie et au Rhdp. Amadou Gon Coulibaly, c'était la rigueur au travail, un professionnel et un collaborateur du Président de la République, Alassane Ouattara.

Pour nous les croyants, son décès est la volonté de Dieu. Aux militants du Rhdp, je demande de ne pas se décourager, s'alarmer, s'affliger. Mais de tenir bon pour faire triompher le parti »

Gnanzi Guéla Anicet, Président de l'Udcy

" Nous sommes profondément affligés et abattus par cette brutale disparition"

« C'est avec stupeur et une profonde tristesse que nous apprenons le rappel à Allah, ce mercredi 8 juillet 2020, du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Notre surprise est d'autant plus grande qu'il y a seulement une semaine de célébrions, avec une légitime satisfaction et une profonde joie, son retour parmi nous, espérant enfin se mettre en ordre de bataille pour sa victoire à l'élection présidentielle d'octobre prochain.

Hélas ! Mille fois hélas !!! Nous étions à mille lieues d'imaginer que le sort nous réservait une si grosse surprise.

Nous sommes profondément affligés et abattus par cette brutale disparition de notre cher Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly.

Nous adressons, en notre nom personnel, et au nom de l'Udcy, nos sincères condoléances à sa famille biologique, à notre grande famille politique le Rhdp, au Chef de l'Etat le Président Alassane Ouattara, au Gouvernement et à toute la Nation.

Nous appelons à une union de prières pour le repos de l'âme de ce grand homme d'état qui a tout sacrifié, tout donné pour le bonheur de ses compatriotes. Nous ne cesserons de pleurer le travailleur infatigable, qui a finalement rendu les armes, à la tâche. Adieu Monsieur le Premier

Que la terre de tes ancêtres te soit légère. Repose en Paix !! »

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.