Tunisie: Volley-ball | 22e championnat arabe des nations - Le compte à rebours

9 Juillet 2020

L'objectif de la Tunisie est double : une bonne organisation, et un retour aux devants de la scène, huit ans après.

Lancé en 1977 et tenu, en principe, tous les deux ans, le championnat arabe des nations en sera, cette année, à sa 22e édition. La Tunisie sera l'hôte de l'événement durant la première quinzaine du mois de décembre, et renoue ainsi avec l'organisation de cette joute 36 ans après pour la seconde fois.

La Tunisie se taille la part du lion avec sept titres et onze participations. La précédente édition tenue au Caire a couronné le pays organisateur. L'Union arabe de volley-ball (Uavb) prévoit à travers ses contacts avec les fédérations nationales une présence massive lors de cette nouvelle édition.

Pour l'instant, il y a le Qatar, le Bahreïn et la Tunisie, bien entendu, qui ont confirmé leur participation.

Les premiers tours de l'épreuve arabe se joueront simultanément à la salle olympique de Radès et la Coupole d'El Menzah.

La préparation de l'équipe de Tunisie, sous la conduite de Jacob Antonio, débutera le 16 octobre et se poursuivra jusqu'à la veille du coup d'envoi de la compétition arabe.

A quand les élections de la Ftvb ?

Le mandat du bureau fédéral, élu le 30 novembre 2016, va bientôt s'achever. On pense d'ores et déjà à la date de la prochaine assemblée générale élective. Le choix bascule entre la fin 2020 et le début 2021, et l'après-Jeux olympiques 2021. Dans tous les cas, la décision de la Ftvb sera connue avant la fin du mois courant.

Du sang neuf à l'EST

La reprise de la compétition nationale étant fixée pour le 5 septembre, les préparatifs des clubs viennent de commencer, sous la conduite de leurs mêmes entraîneurs, à l'exception de l'Espérance de Tunis qui a limogé Foued Kammoun pour le remplacer par le Croate Travitck, âgé de 65 ans, ayant exercé dans certains pays du Golfe, et également en Italie et en Grèce, où il a remporté une seule fois le titre du championnat avec l'Olympiacos.

Le changement du staff technique de l'EST a été suivi par deux renforts de taille.

Il s'agit de l'attaquant Hamza Nagga qui avait défendu par le passé les couleurs du COKélibia, l'Etoile du Sahel et le Club Emirati d'Al Aïn.

Ensuite, du contreur central, Ahmed Kadhi, qui a porté les maillots du COKélibia et l'Etoile du Sahel.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.