Soudan: Le Soudan présente sa vision pour résoudre les points de discorde entre les trois pays

Khartoum — Les négociations se sont poursuivies pour remplir et exploiter le barrage Renaissance entre le Soudan, l'Égypte et l'Éthiopie. Les trois délégations ont tenu des sessions bilatérales séparées avec le Groupe d'observateurs et les experts. La délégation soudanaise, dirigée par le ministre de l'Irrigation, prof. Yasser Abbas a examiné au cours de la réunion sa vision sur la manière de traiter les points de discorde entre les trois pays dans leurs aspects techniques et juridiques.

La délégation soudanaise a expliqué en détail ses propositions, qui comprennent la formule de remplissage normal et pendant les années de sécheresse, le fonctionnement continu et l'ampleur du changement quotidien de l'écoulement de l'eau vers le barrage de Roseiris.

La question des futurs projets d'eau sur le Nil bleu et sa relation avec les usages de l'eau entre les trois pays a suscité l'intérêt des experts, et les discussions ont été marquées par la transparence et la clarté.

Les séances de négociation se poursuivront aujourd'hui, jeudi 9 juillet 2020, en vue de soumettre le rapport à la réunion des chefs d'État et de gouvernement.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.