Afrique: Un point de couture à temps

Dienabou Yansané n'avait jamais utilisé de machine à coudre électrique auparavant. Elle souffre également d'une déficience auditive. Rien de tout cela n'a cependant freiné son dynamisme et son ambition. Elle s'entraîne dur pour devenir une couturière accomplie. Bientôt, son rêve va se réaliser et elle prévoit de mettre ses compétences au service de la couture de masques en tissu.

Bien que couturière de formation, Mariame Dialloas était également novice en matière de machine à coudre électrique. Lorsque le coronavirus a frappé, elle a su qu'elle devait se perfectionner pour servir sa communauté.

"Actuellement, je produis environ 50 masques par jour. La formation m'a beaucoup aidée", dit-elle.

La formation de Diallo et Yansané leur a permis de produire des masques en tissu lavables et réutilisables. Leurs produits répondent aux normes internationales en matière de masques de protection.

Avec la forte demande de masques de protection contre la COVID-19, le programme de formation fait appel à l'expertise des tailleurs professionnels qui produisent des masques.

La confection offre un secteur d'emploi prometteur pour les jeunes en Guinée. Il augmente les opportunités pour les jeunes apprentis. Ils acquièrent non seulement des compétences, mais aussi une bonne maîtrise de l'entrepreneuriat et deviennent des candidats appropriés pour les emplois.

Plus de 140 tailleurs seront engagés pour travailler dans différents centres dans le cadre de l'initiative de formation qui devrait permettre de faire venir 24 tailleurs professionnels et 120 jeunes apprentis.

Environ 85 000 masques en tissu seront cousus et distribués à ceux qui ont besoin de mesures de protection immédiates. L'initiative de formation est un effort conjoint du gouvernement guinéen et du programme INTEGRA.

Le ministère de la jeunesse a fourni 100 machines à coudre électriques et l'équipe du Centre du Commerce International nous aide à améliorer nos compétences afin que les masques soient de bonne qualité", explique M. Diallo.

INTEGRA

Grâce à INTEGRA , le Centre du Commerce International fournit du tissu pour la fabrication de 30 000 masques et forme au moins 50 apprentis tailleurs par l'intermédiaire du Centre de la Jeunesse de Taouyah.

Le gouvernement de la République de Guinée et l'Union Européenne ont lancé le "Programme d'Appui à l'Intégration Socio-Économique de la Jeunesse Guinéenne" (INTEGRA) pour permettre des opportunités économiques pour les jeunes.

Financé par le Fonds Fiduciaire d'Urgence de l'Union Européenne pour l'Afrique, INTEGRA cherche à s'attaquer aux causes économiques profondes de la migration clandestine, en soutenant l'esprit d'entreprise et la création d'emplois au niveau local et en offrant des possibilités de croissance.

Plus de: Africa Renewal

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.