Cote d'Ivoire: Le Président Alassane Ouattara rebat les cartes et se prépare pour sortir son jocker de la présidentielle d'octobre prochain

Le défunt Amadou Gon Coulibaly

Sur la Lagune d'Ébrié, la classe politique ivoirienne fait le deuil du disparu Sherpa Amadou Gon COULIBALY, figure emblématique du sérail politique ivoirien grand commis de l'État. Derrière ce départ brutal du candidat du RHDP, cette forte coalition politique qui l'avait investi pour briguer les suffrages des électeurs ivoiriens le 31 octobre prochain, le haut etablishment politique du parti au pouvoir est préoccupé par l'enjeu présidentiel.

Le Président Alassane OUATTARA s'y emploie. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, le commandant du navire ADO compte fixer son bureau politique exécutif, seulement après l'enterrement de son vieil et fidèle compagnon et allié, dont le programme des obsèques est en cours d'élaboration à la grande chancellerie d'Abidjan.

Le Président Alassane Ouattara ne va pas tardé pour se prononcer sur la candidature du RHDP, a commenté une source autorisée à Confidentiel Afrique. D'ores et déjà, alors que la machine politique était mise à turbo, pour bien entamer la campagne présidentielle, c'est un véritable rétropédalage qui surgit au sommet de l'appareil politique au pouvoir.

Selon nos informations, Alassane OUATTARA rebattra les cartes et devrait sortir un jocker caché, pour le mettre en piste de la présidentielle d'octobre prochain. Deux options s'imposent devant lui: organiser des élections primaires internes libres et démocratiques au sein du RHDP qu'il abritera et, s'auto représenter pour un troisième scrutin présidentiel (2010, 2015, 2020). Des potentiels noms sont en embuscade.

On cite pour succéder au défunt Premier ministre, l'actuel ministre de La Défense, Ahmed BAGAYOKO Alias AMBAK, réputé proche de la Première Dame Dominique OUATTARA, l'homme d'affaires et puissant argentier du parti, Adama Bictogo, qui assure la direction exécutive du RHDP et Abdourahmane CISSÉ, jeune et compétent ministre du gouvernement Gon COULIBALY.

Ce dernier est une bonne carte dans les mains du Président OUATTARA, pour justifier son choix et faire adhérer autour de sa candidature plusieures figures modérées du landerneau politique ivoirien. Cette présidentielle ivoirienne très agitée d'octobre prochain sera un tournant décisif dans la marche de ce géant mondial du cacao, en proie à plusieurs crises politiques et sécuritaires.

Amadou Gon Coulibaly, le premier ministre de la Côte d'Ivoire vient d'être rappelé à Dieu.

Il a fait un malaise lors de la réunion du conseil des ministres de ce matin. Il est décédé après avoir été évacué à la polyclinique Pisane. Le dauphin du Président Ouattara avait été désigné pour être le candidat du parti au pouvoir RHDP à la présidentielle du 31 octobre prochain.

Amadou Gon Coulibaly est rentré à Abidjan le 02 juillet dernier suite à une hospitalisation de deux mois en France. Son état de santé était fragile ces derniers mois.

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.