Burkina Faso: Don de sang - Une centaine de poche attendue à la présidence du Faso

L'Association SOS sang a organisé le jeudi 9 juillet 2020, à Ouagadougou une opération de collecte de sang à la présidence du Faso. L'activité vise à pallier les difficultés liées au manque de sang dans les services de santé.

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) éprouve de plus en plus des difficultés à répondre aux besoins des malades en sang dans les formations sanitaires en cette période de vacances où la demande est très forte.

Pour voler au secours des patients, l'Association SOS sang, a organisé le jeudi 9 juillet 2020, en collaboration avec le CNTS, une opération de collecte de sang auprès des travailleurs de la présidence du Faso.

C'est le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, lui-même qui a donné le top de départ en se faisant prélever une poche de sang. Il a saisi l'occasion pour inciter tous les Burkinabè à participer aux opérations de don de sang qui permettent de sauver des vies.

« C'est un acte de solidarité à l'égard des malades qui expriment le besoin et il n'y a aucune autre manière d'exprimer cette solidarité que de donner une partie de soi pour sauver les autres », a-t-il déclaré.

Il a salué les efforts des associations des donneurs de sang qui se battent aux côtés du Centre nationale de transfusion sanguine pour récolter des poches de sang au profit des malades dans les différentes formations sanitaires.

L'Etat doit trouver des moyens, a dit le président Kaboré, pour accompagner les structures, consolider les acquis en matière de don de sang et étendre les actions de collecte à tous les niveaux.

« Des demandes en don de sang sont diffusées à travers les medias pour répondre aux besoins des patients en détresse et je pense que plus nous anticipons, mieux cela vaudra pour tous car des vies seront sauvées à temps », a fait savoir le chef de l'Etat.

Selon le président national de l'Association SOS sang, Jean-Bosco Zoundi, actuellement les besoins des services de santé en sang sont très élevés alors que le Centre national de transfusion sanguine ne dispose pas d'un stock de sang à cause de la fermeture anticipée des établissements scolaires du fait de l'épidémie de coronavirus.

A l'écouter les élèves contribuaient beaucoup aux dons de sang et leur départ précipité a compliqué la tâche au CNTS.

« A travers cette collecte de sang auprès du personnel de la présidence avec le chef de l'Etat en tête vise à contribuer à résorber un tant soit peu, les difficultés liées à la disponibilité de sang », a-t-il dit.

De son avis, l'acte posé par le président va interpeller les autres services de l'administration publique comme privée à donner aussi de leur sang pour sauver des vies.

Selon les organisateurs de cette opération de collecte, environs 100 poches de sangs seront collectées au palais présidentiel de Kosyam mais l'opération devra se poursuivre dans les services rattachés à la présidence du Faso.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.