Algérie: COVID-19 - Appel à des mesures urgentes pour atténuer l'impact sur l'Afrique

Alger — La Banque africaine de développement (BAD) a appelé à des mesures d'interventions urgentes d'ordre sanitaire et économique pour atténuer l'impact de la pandémie du Covid-19 sur l'Afrique.

"Dans toute l'Afrique, les interventions doivent être parfaitement articulées et comprendre plusieurs volets non seulement des mesures de santé publique pour contenir la propagation du virus et réduire le nombre de décès", a recommandé la BAD dans un communiqué publié sur son site web.

Ainsi, ces interventions doivent inclure, selon la BAD, "des mesures de politique monétaire pour atténuer les effets de l'insuffisance de liquidités et les risques d'insolvabilité, ainsi que des mesures budgétaires pour limiter les impacts économiques de la pandémie sur les moyens de subsistance et pour aider les entreprises".

Le tourisme, les transports et les loisirs seront certainement les secteurs qui tarderont le plus à repartir.

Entre 2017 et 2018, le secteur du tourisme et des voyages en Afrique avait progressé de 5,6 % (moyenne internationale de 3,9 %), souligne la Banque africaine.

Selon , Hanan Morsy, la directrice du Département des politiques macroéconomiques, des prévisions et de la recherche à la Banque, le supplément aux perspectives économiques en Afrique 2020 publié mercredi, prévoit que dans le pire des cas, 49 millions d'Africains supplémentaires pourraient être poussés vers l'extrême pauvreté par les conséquences de la pandémie.

"Le nombre de personnes vivant dans l'extrême pauvreté en Afrique (en usant du seuil de pauvreté international de 1,90 dollars) pourrait atteindre 453,4 millions en 2020 en raison de la pandémie, contre 425,2 millions dans un scénario sans pandémie", souligne la même source.

Pour les auteurs du supplément, les populations d'Afrique de l'ouest et du centre courent un risque plus élevé de tomber dans l'extrême pauvreté en raison de la pandémie, mais le COVID-19 pourrait également aggraver la pauvreté en Afrique orientale et australe.

"Pour rouvrir les économies, les décideurs politiques doivent adopter une approche progressive et graduelle qui évalue soigneusement les compromis entre la reprise trop rapide de l'activité économique et la préservation de la santé des populations. Ils doivent également renforcer la confiance et l'adhésion du public et s'attaquer aux goulets d'étranglement structurels qui rendent le continent plus vulnérable aux chocs futurs", affirment les auteurs du rapport.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.