Tunisie: La Télévision nationale dénonce une campagne diffamatoire en lien avec une série diffusée au mois de Ramadan

9 Juillet 2020

L'Etablissement de la Télévision Tunisienne (ETT), Al Watanya 1, dénonce une campagne diffamatoire conduite par certaines parties sur les réseaux sociaux l'accusant de n'avoir pas honoré ses engagements financiers envers un acteur dans une série télévisée diffusée au mois de Ramadan dernier.

Dans un communiqué, publié jeudi, dont une copie est parvenue à la TAP, la direction de la communication à l'ETT fait référence à des pages douteuses qui prennent la défense d'un acteur n'ayant pas perçu son cachet pour son rôle dans la série en question.

L'ETT fustige des « mensonges et des accusations infondées » de ces pages qui accusent l'institution publique de n'avoir pas honoré ses engagements envers cet artiste, sans pour autant mentionner son nom ni celui de la série.

Le communiqué se contente de faire référence à l'intéressé comme étant quelqu'un d'assez connu dans le milieu artistique. S'agissant de la série en question, la télévision nationale indique uniquement une œuvre sur l'armée nationale qui a souvent été en première ligne pour le maintien de la stabilité dans le pays.

Le communiqué rappelle les closes du contrat entre la Télévision Nationale en tant que producteur exécutif et le producteur de l'œuvre qui stipule sa responsabilité à l'égard de la partie contractante et non les parties tiers dont l'équipe artistique. Il insiste sur le fait que l'institution n'assume aucune responsabilité en cas de non payement ou tout autre incident tel qu'il est le cas avec l'acteur concerné. Il n'existe pas de contrat entre la télévision et l'acteur dont la relation contractuelle est exclusivement avec le producteur de la série, lit-on encore.

Face à cette « campagne de mauvaise foi » qui visait sa réputation et avait « enduit en erreur certains journalistes », l'institution refuse de céder aux « pressions ».

Cette affaire refait surface après avoir fait l'objet d'un précédent communiqué de la télévision en date du 16 juin dans lequel l'institution publique rappelle les closes d'un contrat qui garantit ses droits et ses obligations et indique avoir honoré ses engagement financiers envers le producteur.

D'après les informations présentées, la compagne concernait l'un des acteurs principaux dans la série intitulée « 27 » réalisée et produite par Yosri Bouassida qui est également le scénariste de l'œuvre.

Avec chaque programmation ramadanesque, le problème des engagements financiers, entre diffuseurs, producteurs et équipes artistiques et techniques, a toujours été présent. Et les artistes ont souvent été le maillon faible de ce circuit et payent le prix du brouillard dans la réglementation régissant le secteur de l'audiovisuel.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.