Maroc: Nasser Bourita - La solution de la crise libyenne doit être politique, pas militaire

Préoccupation, déception et appel à la mobilisation, les trois messages que le Maroc a adressés au Conseil de sécurité concernant ce pays

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a fait part mercredi devant le Conseil de sécurité de l'ONU de trois messages exprimant "la préoccupation, la déception et l'appel à la mobilisation" du Royaume du Maroc face à la détérioration continue de la situation en Libye.

Intervenant lors d'une réunion virtuelle du Conseil de sécurité sur la Libye, tenue au niveau des ministres des Affaires étrangères, il a souligné que le Maroc exprime un message de préoccupation étant donné que la situation dans ce pays se dégrade sans arrêt, sur les plans politique, sécuritaire, économique et humanitaire, et que la pandémie du coronavirus "n'a rien arrangé".

Un message de déception, a poursuivi le ministre, en ce sens que les bonnes volontés de la communauté internationale sont là, "mais sa volonté politique reste à trouver". "Il y a lieu d'être réaliste et pragmatique dans le traitement de la situation. La prolifération des initiatives produit un effet contraire", a-t-il dit.

"La Libye n'est pas un fonds de commerce diplomatique", a-t-il martelé lors de cette réunion marquée par la participation d'une trentaine de ministres des Affaires étrangères, déplorant que les interventions étrangères ne servent pas les intérêts de la Libye et n'aident pas les protagonistes libyens à transcender leurs intérêts particuliers pour s'élever vers l'intérêt commun de tous les Libyens".

Un appel à la mobilisation, a expliqué Nasser Bourita, dans le sens où le consensus international doit être traduit par des actions fortes et concrètes.

"La solution doit être politique, pas militaire", a-t-il insisté, ajoutant que cette solution doit venir des Libyens eux-mêmes, et doit garantir l'unité, la souveraineté et l'intégrité territorial de la Libye.

"L'Accord de Skhirat n'est pas parfait. Mais aucune alternative valable n'est sur la table. Ses dispositions doivent être ajustées et mises à jour, par les frères libyens", a souligné le ministre.

Il a également estimé que la Mission d'appui des Nations unies en Libye (MANUL) reste un instrument important, qu'il convient de renforcer et de restructurer.

Evoquant la situation dans le pays, il a relevé qu'en l'espace d'une année, 2.356 personnes sont mortes en Libye, dont 400 civils.

Sur le plan humanitaire, a-t-il ajouté, le nombre de personnes déplacées et de réfugiés continue d'augmenter, précisant que la Libye compte plus de 400.000 personnes déplacées internes et près de 50.000 réfugiés et demandeurs d'asile.

Au niveau économique, la baisse de la croissance du PIB est estimée à 58,7% en 2020 dans le pays, et l'augmentation du taux d'inflation est prévue à 22%, a noté le ministre, qui a aussi souligné que la situation sécuritaire est alarmante, avec la présence sur le terrain de groupes armés incontrôlés, de milices et d'acteurs terroristes.

"La Libye n'est pas seulement voisine du Maroc. C'est un pays frère avec lequel nous partageons une histoire commune, des liens communs, des intérêts et un destin commun", a encore affirmé Nasser Bourita.

"Pour nous, la Libye n'est pas seulement une question diplomatique. Notre stabilité et notre sécurité dépendent de la situation en Libye", a conclu le ministre.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.