Maroc: Large tour d'horizon lors de la rencontre entre le Premier secrétaire de l'USFP et les membres du Conseil national issus de la région de Fès-Meknès

Driss Lachguar : Notre pays a besoin d'un système électoral qui redonnerait à la politique toutes ses lettres de noblesse

A l'instar des rencontres avec les membres du Conseil de l'USFP dans les autres régions, le Premier secrétaire de l'USFP a présidé samedi 4 juillet une réunion avec les membres du Conseil national du parti de la région Fès-Meknès.

Au début de cette réunion à laquelle ont pris part 50 membres dudit Conseil, Driss Lachguar a présenté un exposé politique évoquant les documents et les propositions que l'USFP avait produits récemment portant sur le monde, le Maroc, et le parti post-Corona. Parmi ces documents figurent, à titre d'exemple, la Plateforme d'orientation élaborée par le Premier secrétaire lui-même et le communiqué du Bureau politique publié à l'issue de sa réunion les 27 et 28 mai dernier.

Pour le dirigeant ittihadi, la crise sanitaire du Covid-19 a pris tout le monde au dépourvu et bouleversé les certitudes, les constantes et les équilibres, soulignant que ses effets négatifs sur les sociétés et les économies sont terribles, ce qui changerait inévitablement la face du monde et le mode de vie de l'humanité toute entière. Elle changerait également la gouvernance des pays et des gouvernements dans la gestion des domaines économique et social avec de nouvelles priorités limitant la logique du libéralisme sauvage de la société de consommation et de l'individualisme excessif et permettant à l'Etat de retrouver ses rôles dans l'orientation et l'intervention pour garantir et préserver l'équilibre et la paix sociale, la sécurité alimentaire et sanitaire, l'éducation, l'emploi, le logement, les loisirs et l'environnement.

Concernant la gestion de la crise sanitaire, Driss Lachguar a salué les décisions et les mesures préventives que notre pays a initiées dès l'apparition des premiers cas du Covid-19, mettant en avant que l'USFP était précurseur quand il a défendu l'idée d'un « Etat fort et juste et une société solidaire », car la gestion de la crise sanitaire a montré que notre pays a bel et bien besoin d'un Etat social fort, juste et d'une société solidaire.

Le dirigeant socialiste a également passé en revue la situation au niveau international et les derniers développements sur la scène politique arabe, en particulier dans la région du Moyen-Orient. A cet égard, il a souligné la gravité de la situation après la décision malencontreuse des dirigeants israéliens d'annexer des colonies en Cisjordanie et dans la vallée du Jourdain, condamnant cette décision sioniste violant les résolutions et traités des Nations unies et rappelant la position ferme de l'USFP en faveur de la Palestine et de son peuple militant pour l'édification de leur Etat national, démocratique indépendant avec Al Qods-Est comme capitale.

Driss Lachguar a aussi évoqué la crise libyenne, soulignant que le peuple libyen a le droit, après avoir subi les affres de la guerre et des conflits internes, de jouir de la paix, de la sécurité, de son Etat stable et ses institutions démocratiques.

Par ailleurs, le Premier secrétaire a mis en garde contre le retard dans la préparation de la loi de Finances rectificative pour faire face aux effets négatifs de la pandémie, rappelant à cet égard les propositions de l'USFP visant à donner la priorité aux secteurs sociaux, au soutien des couches sociales défavorisées, à l'élargissement de l'assiette fiscale et à la réduction des dépenses de fonctionnement.

S'agissant des prochaines échéances électorales, le dirigeant du Parti de la Rose a affirmé que le développement démocratique, institutionnel et politique de notre pays a besoin d'un système électoral qui redonnerait à la politique et au processus électoral leur noblesse et leur attractivité et qui mettrait fin à toutes les pratiques électorales malhonnêtes consistant à l'utilisation de l'argent et de la bienfaisance suspecte pour acheter les voix. Cette réforme préconisée par l'USFP serait à même de produire une véritable carte politique, d'intégrer plus de femmes et de jeunes et de valoriser la compétition électorale honnête.

En ce qui concerne la vie interne du parti, Driss Lachguar a souligné que la préservation de l'unité du parti, le maintien du dialogue serein et constructif au sein de ses institutions, le rejet des conflits et des désaccords qui entravent le progrès du parti et la concentration sur la noblesse et les objectifs de la mission historique de l'USFP resteront la ligne directrice de tous les Ittihadis dans leur action.

Le Premier secrétaire a également étayé devant les membres du Conseil national de la région Fès-Meknès les données statistiques sur les dernières élections communales (2015) concernant cette région, tout en les appelant à les lire de façon objective et à en tirer les leçons pour l'avenir.

Lors de cette réunion qui a duré cinq heures, les secrétaires provinciaux de la région (Meknès, Sefrou, Taounate, Taza, Ifrane, Azrou, Boulmane et Fès) et les autres membres du Conseil national ont pris la parole et salué la tenue de ce genre de réunions au niveau régional et les propositions avancées par l'USFP pour faire face aux répercussions négatives de la crise sanitaire du Covid-19 ainsi que celles concernant la réforme du système électoral pour garantir la transparence du processus électoral.

Ils ont également appelé tous les Ittihadis et tous ceux qui partagent les choix de l'USFP et son horizon social, démocratique et moderniste à travailler collectivement pour un autre projet sociétal et politique mettant un terme aux années de vaches maigres vécues par le pays depuis l'adoption de la Constitution de juillet 2011.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.