Congo-Kinshasa: Un mort lors de manifestations à Kinshasa

La police a violemment dispersé des manifestants opposés à la désignation du nouveau chef de la Céni.

Au moins une personne a été tuée ce jeudi (09.07.20) parmi les manifestants lors de la marche organisée par l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) au pouvoir en RDC. On compte également plusieurs blessés.

Les manifestants soutenus par certains partis de l'opposition protestaient contre l'entérinement par l'Assemblée Nationale du nouveau président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (Céni) Ronsard Malonda.

Les manifestants à pied et à motos n'ont pas réussi à pénétrer dans l'enceinte du Palais du peuple, siège du Parlement congolais. Pour cause, un nombre impressionnant de policiers a été déployé dans les environs. Des policiers qui, à la moindre approche, avaient recours au gaz lacrymogène.

Kinshasa mais aussi Lubumbashi

Le secrétaire exécutif national de la ligue des jeunes de l'UDPS, Ted Beshelay, parle d'un mort à Kinshasa et deux autres à Lubumbashi dans le sud-est du pays, où des manifestations similaires ont eu lieu dans la journée.

Pour Daniel Tshinyama, Secrétaire général adjoint de l'Association Nationale des Motocyclistes (ANAMO) la marche de ce jeudi est une occasion de dénoncer toutes les mauvaises stratégies du FCC, le parti de l'ancien président Joseph Kabila :

"Nous sommes ici pour refuser toutes les stratégies montées par le FCC contre la république. Nous avons vu le Parlement proposer une loi pour que la justice dépende du ministre de la Justice. Aujourd'hui, ils sont en train de prendre leur type, Ronsard Malonda, pour le placer à la tête de la Céni."

Un autre manifestant, Cedrique Kalombo, affirme qu'il n'acceptera pas qu'on dote la Céni d'un nouveau président avant de procéder à sa réforme :

"Nous y arriverons au moment où nous aurons besoin de choisir le président de la Céni. Maintenant le FCC avec Mme Mabunda a accepté Ronsard Malonda que l'Eglise, la société civile et même les partis politiques n'accepteront jamais."

Soutiens de l'opposition

Dans la rue, l'UDPS du président Felix Tshisekedi a été soutenu dans sa manifestation par d'autres formations de l'opposition, à l'image de Joseph Sam Kashama Mukendi :

"Je suis de l'Ensemble pour la République, le parti cher au président Moise Katumbi. Nous sommes aujourd'hui dans la rue pour soutenir notre parti frère, l'UDPS. Notre vouloir n'est pas seulement d'empêcher la personne de Ronsard Malonda, mais c'est parce que la Céni est avant tout une institution d'appui à la démocratie. C'est aussi une structure définissant l'avenir et le devenir de tout un peuple."

Notons que la marche avait été interdite par la mairie de Kinshasa à cause de la Covid-19 qui frappe le pays.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.