Sénégal: Riziculture et maraîchage - Amadou Hott prône des mesures urgentes pour les entreprises

Saint-Louis — Le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, a plaidé jeudi pour "la prise de mesures urgentes" au profit des entreprises qui investissent dans la filière riz et le maraîchage, de manière à booster la production, avec davantage d'investissements.

S'exprimant à la fin d'une visite des entreprises Vital, Seric et de la Compagnie agricole de Saint-Louis, M. Hott a demandé aux investisseurs de se lancer dans la filière riz et la production alimentaire locale de manière générale.

Il a par ailleurs salué les "efforts" de l'entreprise Vital, qui dispose d'une rizerie dans la commune de Mbane, où elle s'investit dans la production, la transformation et la vente de riz paddy.

L'entreprise emploie 250 personnes et travaille en "parfaite collaboration avec les acteurs et producteurs locaux de la zone", a-t-il souligné.

Dans le cadre de la relance de l'économie, a ajouté Amadou Hott, l'Etat va renforcer les investisseurs pour permettre à ces entreprises "exceptionnelles" de la région de Saint-Louis de mieux se positionner.

Avec des capitaux locaux, elles "travaillent et prennent des risques, en plus d'être confrontées à des difficultés liées à la fiscalité et à la concurrence du riz importé", a-t-il constaté.

Selon lui, cette situation fera l'objet d'une étude et d'une analyse avec les ministères concernés, notamment ceux de l'Economie, des Finances, de l'Agriculture, du Commerce et de l'Industrie.

L'objectif consistera, selon M. Hott, à "trouver des solutions durables", pour permettre à toutes ces entreprises d"'accroître la production alimentaire au Sénégal".

Amadou Hott a bouclé sa visite par une rencontre avec les organisations professionnelles du secteur privé local et des chefs d'entreprise de la région de Saint-Louis.

Il a discuté avec eux du mécanisme de financement et du Programme de relance de l'économie nationale, que le ministère de l'Economie, du Plan et de la Coopération est en train d'élaborer.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.