Madagascar: Meurtre à Carion - Les trois suspects incarcérés

La prison. Appréhendés pour une attaque à main armée soldée par la mort d'une commerçante de quarante-deux ans, un trio criminel a été mis en détention préventive. Inculpés pour meurtre, association de malfaiteurs et vol à main armée lors de leur passage au parquet près le tribunal de première instance d'Antananarivo, les trois hommes ont été placés sous les verrous à la maison de centrale d'Antanimora au terme de leur comparution avant-hier. Une femme qui avait accueilli à son domicile à Namontana Anosibe quelques membres de la bande a pour sa part bénéficié d'une mise en liberté provisoire.

L'attaque meurtrière pour laquelle ils sont accusés a été perpétrée dans la nuit du 27 au 28 juin à Ambohimifangitra-Ouest dans la commune de Carion. Aux alentours de 21h 30, le gang armé, constitué de huit membres, a insufflé la terreur dans le village. En arrivant sur les lieux, les assaillants s'en étaient pris à un individu à qui ils avaient soutiré des informations sous la torture. En le rouant de coups, les malfaiteurs l'avaient sommé de les conduire jusqu'au domicile de la commerçante, battue à mort au moment des faits. D'après les préjudices déclarés aux forces de gendarmerie, une somme en numéraires s'élevant à plus d'un million d'ariary est tombée dans l'escarcelle des bandits.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.