Congo-Kinshasa: Goma - Après le signalement de 8 cas de Covid-19, le désengorgement de la prison de Munzenze s'impose

Huit cas de la Covid-19 sont signalés à la prison centrale de la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

Communément appelée prison « Munzenze », cette maison carcérale qui a été construite pour 300 prisonniers, regorge aujourd'hui plus de 2.500 détenus.

Cette situation nécessite un désengorgement rapide de ces prisonniers surtout pour ceux qui n'ont pas de cas délicats auprès de la justice congolaise afin d'éviter une propagation rapide de cette pandémie dans ce milieu carcéral.

« On envisage dans un bref délai construire un bâtiment annexe à la prison pour éviter la contamination de ceux qui ne sont pas infectés. Nous signalons aussi que les 8 cas de Munzenze sont déjà mis en quarantaine et les visites sont limitées en prison », a déclaré le gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu.

Il convient de noter que le gouvernement provincial ne peut se substituer à l'appareil judiciaire du pays sur la situation des prisonniers.

« Ça relève de la compétence du Procureur de voir cas par cas pour savoir qui on peut libérer urgemment. Il ne faudrait pas parce qu'on doit désengorger la prison Munzenze, faire libérer ceux qui sont par exemple criminels pour qu'ils viennent encore terroriser la population. Nous ne sommes pas non plus le président de la République pour gracier ou amnistier certains prisonniers. La justice devrait étudier ce problème urgemment », a-t-il indiqué.

Il y a peu, Prince Kihangi, député provincial élu du territoire de Walikale, avait alerté le gouverneur du Nord-Kivu sur la nécessité de désengorger les prisons et amigos de la province pour éviter une hécatombe des cas dans cette partie de la République.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.