Congo-Kinshasa: La Céni et le Saint

Qui pour présider la Centrale électorale ? Voici revenue l'heure de la politicaille et des imprécations. Le débat public se focalise sur ça dans les médias, les bus, au quartier, voire dans les milieux confessionnels.

C'est que, d'ici à 2023, la RD Congo va tourner au carburant inflammable de la lutte pour la présidence de la Céni. Un carburant qui a la particularité de briser des alliances. Et de brûler les innocents afin de protéger les pyromanes.

Pourquoi les Congolais, aussi bien laïcs que religieux, se sentent-ils tout d'un coup pris par le vertige de la politicaille ? Bon Dieu, ils ne peuvent avoir que de bonnes raisons de s'y inviter. Sinon, ils auraient abandonné le terrain aux politicailleurs, les seuls «menteurs» professionnels reconnus en Rd Congo.

Alors, pourquoi sommes-nous attirés par la présidence de la prochaine Centrale électorale ? Pour servir la nation ? Pour servir la province ? Pour servir le chef du parti, promu depuis peu «Autorité morale» par des frotte-manches ?

Les réponses semblent embarrassantes. Tellement embarrassantes que chaque politicailleur attitré et chaque politicailleur en herbe redoutent l'échéance de 2023. Un doute qui les presse à avancer masqués, avec ou sans menace de coronavirus.

Quoi qu'il en soit, la «Céni politisée» est une question de vie ou de mort politique pour certains. Car ses retombées sont immenses. Elles procèdent de la loi du moindre effort. Et de vulgaires compromissions.

Un œil dans le rétroviseur indique que les présidents Malu-Malu (+), Ngoy Mulunda et Corneille Nangaa ont évolué dans la périphérie du pouvoir, qui les a gratifiés d'une généreuse aisance. Le choix controversé d'un rescapé du team Nangaa et son adoubement par les kabilistes de l'Assemblée nationale ont de quoi irriter un saint.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.