Congo-Brazzaville: COVID - 19 - Ce que la classe moyenne kinoise pense de la pandémie

Il s'agit d'une récente étude qualitative réalisée par le cabinet spécialisé Target à l'aide d'une plate-forme digitale. D'emblée, les enquêtés se disent conscients de la menace et prennent très au sérieux le respect des gestes barrières pour empêcher la propagation de la maladie.

L'étude réalisée par Target prouve à suffisance l'effet positif de la campagne de riposte à la pandémie qui compte chaque jour des victimes tant à Kinshasa que dans le reste du pays. Par rapport aux entretiens proprement dits, le cabinet a révélé avoir mis sur pied une plate-forme digitale au lieu de privilégier les échanges face à face plus risqués en cette période hautement périlleuse. Quant aux objectifs poursuivis, ils sont au nombre de cinq : l'évaluation des connaissances de la population ciblée sur le virus, la compréhension des nouvelles attitudes et comportements, l'analyse du vécu quotidien actuel, la perception du confinement dans le contexte actuel et enfin l'impact de la covid -19 sur les projets personnels.

Selon les premières informations disponibles, il y a bien une prise de conscience de la classe moyenne de Kinshasa sur la pandémie et les précautions à prendre aussi bien en public qu'en privé. Nous parlons ici de la mise en œuvre systématique des gestes barrières pour protéger nos proches en cas d'infection. Toutefois, beaucoup d'enquêtés affirment nourrir des doutes car une partie non négligeable de l'opinion nationale continue de ne pas croire en cette pandémie. Par ailleurs, la plupart des enquêtés ont reconnu également les moments difficiles pour les familles au niveau économique. Face à cette situation, ils estiment indispensables de s'adapter et d'adopter des nouvelles solutions économiques de survie à court terme. Bien entendu, l'impact est immédiat sur leur consommation beaucoup plus rationnelle au regard de l'incertitude sur le lendemain.

L'étude se termine sur trois recommandations fortes. Il s'agit d'abord de poursuivre la campagne de sensibilisation et de vulgarisation sur le virus afin de réussir à convaincre les plus irréductibles. Ensuite, a renchéri le cabinet spécialisé, il faut créer une plate-forme de solutions et autres astuces économiques au quotidien face à la covid-19, notamment les menus alimentaires moins chers ou l'organisation des achats. Enfin, Target appelle à la réalisation d'autres études plus approfondies pour établir les nouvelles priorités des besoins et achats post-covid-19. La crise financière étant déjà là, il s'impose d'opérer un choix judicieux des produits et services les plus adaptés au contexte de reprise.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.