Congo-Brazzaville: Initiative - Gérard Sina, l'entrepreneur rwandais voit la vie en grand

Petit vendeur de beignets ronds faits de farine, d'eau et de sucre dans les années 1980, l'homme d'affaires a développé un empire agroalimentaire dans tout le pays et fait vivre le Nyirangarama, la ville dont il est originaire.

C'est presque obligatoire pour tous les voyageurs allant vers le nord du Rwanda par la route, de marquer un arrêt dans cette ville où presque tout appartient à Gérard Sina, célèbre roi de l'agroalimentaire : Eglise, station de service, restaurants, boulangerie et surtout les magasins où de nombreux produits remplissent les étals. C'est grâce à sa persévérance que son entreprise est aujourd'hui l'une des plus grandes firmes agroalimentaires du pays mais a gardé le nom de ses premiers gâteaux : « urwibusto » qui signifie « souvenir ».

Derrière une apparence sobre, l'homme d'affaires est un entrepreneur prodigue et infatigable, à l'origine de plus d'une dizaine de produits principalement issus de l'agriculture locale : jus, lait, eau, bière de banane, vin ; farine ou miel. « Ma passion est de créer des emplois et d'innover. Je veux sortir un nouveau produit chaque année », a fait savoir l'entrepreneur dans un magazine paru au pays de mille collines. Dans l'un de ses restaurants aux murs tapissés de photos immortalisant ses succès, il accepte diverses récompenses et reçoit des personnalités de son pays et d'ailleurs.

Véritable culte

Récemment Gérard Sina a lancé un élevage de bergers allemands et assure que la demande de ceux-ci est en augmentation constante. « Mes parents étaient de simples fermiers. Ils cultivaient des pommes de terre et du sorgho qu'ils vendaient au marché. Mais, moi j'ai voulu introduire de nouveaux produits et ajouter de la valeur », dit-il en présentant sa dernière nouveauté, une mayonnaise made in Rwanda. La première boutique de ses vingt ans et ses livraisons à vélo ne sont que des souvenirs du fait qu'à ce jour les machines tournent à plein régime dans son usine de fabrication de jus. Plusieurs bouteilles en sortent chaque jour avant d'être chargées dans les petits camions en direction de divers points de vente dans tout le pays. Ce qui lui a valu une célébrité incontestable par les Rwandais, surtout qu'il a réussi à s'inviter dans tous les plats avec l'huile pimentée, le « akabanga », dans les restaurants que l'on peut glisser facilement dans sa poche.

Mais, Gérard Sina ne compte pas s'arrêter là. Il entend investir dans l'éducation qui est devenu sa nouvelle obsession. « Je voudrais que chaque enfant ait des outils pour trouver un travail. Pour cela j'ai fait construire deux établissements scolaires dans ma région où les enfants issus des familles pauvres sont exemptées de frais de scolarité. Je propose au secondaire des filières agricoles et vétérinaires préparant ainsi les élevés à devenir de futurs employés » explique-t-il.

Aujourd'hui, il rêve de construire une université à Nyirangarama et assume pleinement son management aux accents paternalistes. Son but, c'est d'être une figure parentale et voudrait que ses étudiants excellent et soient employés dans des grandes entreprises internationales.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.