Cote d'Ivoire: Musique chrétienne - Monia Tichic annonce "Jésus sauve"

Pour son retour sur la scène musicale, l'artiste chanteuse Monia Tichic a décidé d'embrasser la musique religieuse. "Jésus sauve", tel est l'intitulé du deuxième album de six titres, plus deux remix que l'artiste réserve aux mélomanes. « Dans la musique religieuse, il y de la variété et moi, j'ai toujours fait de la musique de variété.

Pour répondre aux aspirations de mes fans, je peux m'exprimer dans plusieurs genres musicaux pour faire passer mon message», justifie la chanteuse.

Pour cette transition musicale, Monia Tichic fait un clin d'œil au zouglou, au coupé-décalé, reggae et tradi-moderne à travers ses chansons sur l'album dont le thème principal est « la croyance en Jésus comme sauveur, celui qui garantit la vie éternelle.

J'invite les bien-aimés à venir à Jésus, à qui nous devons témoigner notre gratitude pour le rachat de nos péchés ». "Ayeka", "Jésus Sauve", "Jésus vit en moi" sont entre autres titres à découvrir sur cet album dont la sortie est prévue pour le mois prochain.

C'est en 2009 que Kouadio Joséphine Amoin alias Monia Tichic fait son entrée sur la scène musicale. Dans le courant de la même année, "Moh Lomé", la petite graine, petit nom attribué par son géniteur, finit par germer pour produire du fruit en mettant sur le marché discographique son premier album de 7 titres, intitulé à juste titre "Moh Lomé".

En 2015, elle enchaîne deux maxi-single en poursuivant parallèlement sa carrière musicale au sein d'une formation dénommée "Les Dames de la Paix" composée de Nossia Bilé et d'Anikan.

Avant la sortie de "Jésus sauve", l'artiste lance un appel à l'endroit des mélomanes. « Tous ceux qui m'ont connue dès le début de ma carrière et même avec les "Dames de la Paix", je vous invite à me redécouvrir avec mon deuxième album solo cette fois-ci sur les traces de l'Évangile », a-t-elle lancé.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.