Cote d'Ivoire: Amadou Gon Coulibaly - Homme de transition entre les générations

Il marchait dans les pas de la candidature pour la présidentielle du 31 octobre prochain. Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, décédé mercredi, entendait porter haut l'étendard de la majorité plurielle.

Dans la polémique actuelle sur la question de savoir s'il faut ou non passer le témoin du pouvoir d'État à une nouvelle génération, Le Lion, comme l'appelaient ses admirateurs, représentait un compromis. Ni jeune, ni vieux.

A 61 ans, cet Houphouëtiste qui a fait ses armes à l'ombre du père fondateur Félix Houphouët-Boigny venait comme un trait d'Union.

Formé aux vertus du dialogue, de la paix et du don de soi, Le Lion a poursuivi son parcours initiatique dans l'entourage d'Alassane Ouattara technocrate reconnu rigoureux, unique premier ministre du sage de Yamoussoukro de 1990 à 1993.

Dans l'arène politique et vue à l'échelle générationnelle, le chef du gouvernement ivoirien apparaissait comme la transition, entre la vielle garde et les jeunes loups qui montent.

Lui-même était un homme de transition. Technocrate, politique, croyant, attaché à la tradition...

Fils de député, Le Lion fut en 1995 élu député de Korhogo, sa ville natale. Puis, il sera désigné maire de la même commune en 2001. Ce produit des élections assumera la double fonction de député-maire, indépendamment de ses charges gouvernementales, jusqu'aux dernières élections.

Fervent musulman qui en mai 2019 se rendit à la Mecque, Amadou Gon Coulibaly avait les pieds dans la tradition. Homme multiple donc, le premier ministre ivoirien mort à la tâche, fut aussi un homme synthèse.

Selon ses proches, la grande famille dont il est issu, rassemble, par les liens du mariage, presque toutes les ethnies ivoiriennes. Un homme de transition, hélas, passé en transition !

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.