Sénégal: E. H. M. D. poursuit la mère, les grands-parents et l'oncle de sa fille

9 Juillet 2020

C'est quasiment toute une famille qu'il poursuit en justice. E. H. M. D. a déposé une plainte devant le Procureur contre la mère de sa fille de cinq ans, ses grands-parents et son oncle maternel.

«Cet homme joue avec ses facultés mentales, mais nous ne le laisserons pas faire», a déclaré l'une des personnes poursuivies en justice devant les enquêteurs. À voir la légèreté des infractions visées par le plaignant, l'on est tenté de croire les mis en cause.

Courant juin, E. H. M. D. a saisi d'une plainte le Procureur de la République près le Tribunal régional hors classe de Dakar qui a instruit le Commissariat de la Médina d'ouvrir une enquête. Dans sa déposition, le plaignant reproche à la grand-mère de l'enfant, N. A. Sarr, de garder illégalement sa fille R. Y. D. âgée de 5 ans.

La dame, née en 1953, est poursuivie pour confiscation d'enfant et interdiction de droit de visite. La tante de la petite, S. Ndiour, est coupable de négligence aux yeux de la partie civile parce qu'elle traîne l'enfant partout.

Pour ce qui est de l'oncle maternel, P. Ndiour, et du grand-père adoptif, M. Nd. (âgé de 77 ans), il les accuse de se mettre en tenue d'Ève et de demander à son enfant de leur faire un massage avec une pommade.

Quant à la mère de la petite, A. D., elle l'a accusé d'avoir abusé de leur fille pour obtenir sa garde. Ce qui, à l'en croire, est constitutif du délit de diffamation.

Une plainte des mis en cause pour dénonciation calomnieuse

Monitrice d'enfants et demi-sœur d'A. D., la dame S. Nd. a balayé d'un revers de main les accusations de E. H. M. D. Ce dernier, a-t-elle soutenu, n'a jamais pris ses responsabilités vis-à-vis de son enfant. Il a attendu 2018 pour se présenter chez eux et réclamer la petite. Lorsque la famille s'y est opposée, il a sorti une arme à feu.

N'eût été l'intervention des voisins, le pire se serait produit. Le 14 octobre, E. H. M. D., qui devait juste passer la journée avec la gamine, l'a gardée pendant 10 jours. Il a fallu l'intervention du commissariat du Point E pour qu'il revienne à de meilleurs sentiments.

Quelques temps après cet incident, il a demandé la garde de l'enfant devant le Tribunal, mais n'a pas eu gain de cause pour la bonne et simple raison qu'il ne détenait même pas d'extrait de naissance attestant de sa paternité.

La procédure a été déclarée irrecevable, a noté la tante. Sa mère N. A. S. a abondé dans le même sens, précisant que E. H. M. D. n'avait même pas daigné se présenter au baptême de son enfant.

Au début de leur relation, A. Diop, née en 1974, pensait que le plaignant était le meilleur des hommes, tellement il a su répondre à toutes ses attentes. Mais dès qu'elle est tombée en état de grossesse, il l'a abandonnée, dit-elle.

En 2018, il s'est amendé et elle l'a laissé voir sa fille. Quid des accusations d'abus sexuels ? Selon la mère, c'est la fille aurait soutenu que son père lui faisait des attouchements. «C'est le pire homme que j'ai rencontré. Je veux qu'il nous laisse en paix, ma famille et moi», a-t-elle sollicité des enquêteurs.

L'oncle maternel P. Nd. et le grand-père adoptif M. Nd. qui n'ont accordé aucun crédit aux déclarations du plaignant, nient avoir exercé un quelconque abus sexuel sur R. Y. D.

Le père de cette dernière a montré aux policiers une robe maculée de sang, les accusant d'avoir abusé de son enfant. Leur plainte pour dénonciation calomnieuse est pendante devant les juridictions.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.